Actualités

Le monde du spectacle perd un de ses pionniers

5 septembre 2003 (QIM) - C'est un des piliers de la scène artistique et musicale de la Capitale que perd le Québec avec le décès de Gérard Thibault. Propriétaire d'un petit café à la veille de la guerre de 1939, il désire diversifier ses activités à la fin du conflit. Ayant acquis quelques propriétés voisines, il agrandit le Chez Gérard Soda Fountain et agrémente les soirées de sa clientèle grâce à la présence d'un ensemble musical dès l'été 1946. Deux ans et demi plus tard, en janvier 1949, un visiteur offre de venir y chanter: il s'agit de Charles Trenet, la vedette du jour en France. Le reste comme on dit, est passé à l'histoire; une histoire que Gérard Thibault a racontée lui-même, avec la complicité de madame Chantal Hébert, dans Chez Gérard, la petite scène des grandes vedettes, publié à compte d'auteur en 1988.

La venue du grand Charles sera suivie de nombreux séjours d'artistes européens qui depuis ont fait des carrières étonnantes. Qu'il suffise de mentionner un autre Charles, recommandé par le premier; les duettistes Roche et Aznavour, égarés en Amérique sur les pas de la chanteuse française la plus célèbre d'après-guerre, Édith Piaf, ne tarderont pas à devenir une des attractions de la nouvelle chanson française. La chanteuse allait du reste avoir un coup de coeur pour la ville de Québec et son cabaretier fétiche. Un autre qui s'est d'abord présenté Chez Gérard dans les bagages d'un artiste vedette: Gilbert Bécaud qui accompagnait Jacques Pills en qualité de pianiste, en 1951. Et la liste de s'allonger jusqu'à la fin des années 70.

Tout en allant chercher lui-même les spectacles les plus en vogue outre-Atlantique, Gérard Thibault a donné un bon coup de pouce à de nombreux talents québécois. Qu'il suffise de mentionner les Fernand Gignac, Pierre Thériault, Jacques Normand, Jacques Larochelle, les Collégiens Troubadours, Michel Louvain, Denise Brousseau, Jean Lapointe (avec les Jérolas), Michel Noël, Gilles Vigneault, Marie Savard, les Mégatones, Raoul Roy, etc. qui ont pu se faire valoir dans les divers établissements de la famille Thibault (Chez Gérard, Chez Émile, À la Porte St-Jean, À la Page Blanche, La Boîte aux Chansons), ayant par là l'occasion de se produire en alternance avec les Jeanne D'Arc Charlebois, Alys Robi, Muriel Millard, Félix Leclerc, Willie Lamothe, Guilda et autres vedettes confirmées. Sans oublier la présentation de grands noms de la scène internationale tels les Duke Ellington, the Four Aces, Carlos Ramirez et bien d'autres.

Outre son activité liée directement à la scène, monsieur Thibault a contribué à de nombreuses initiatives comme la création du Carnaval de Québec en 1955 et du Festival d'été en 1967. Les fervents de la musique jeunesse lui doivent l'importation des appareils Scopitone en Amérique, une relique chère à la génération yé-yé! Honoré à plusieurs reprises, il a reçu la médaille de la Ville de Paris en 1962, a été nommé membre de l'Académie des grands Québécois en 1993 et Chevalier de l'Ordre national du Québec en 1996. Un des plus récentes parutions à souligner l'apport de monsieur Thibault à la scène culturelle est la sortie de l'album DC regroupant trois spectacles donnés par Édith Piaf en 1955 et 1956 À la Porte St-Jean, sur étiquette XXI et auquel a collaboré notre collègue Roger Drolet.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica