Actualités

Québec n'a pas oublié ses idoles

par Richard Baillargeon, en direct du Patro Roc-Amadour

25 février 2003 (QIM) - Les Québécois sont fidèles à leurs idoles de jeunesse. La 3e soirée annuelle au profit de la Fondation des maladies du coeur en a fait la preuve une nouvelle fois le samedi 22 février dernier. Ce mois étant maintenant décrété le Mois du coeur, de nombreuses activités sont organisées un peu partout en vue de soutenir la recherche en ce domaine si essentiel. À Québec, c'est sous le thème des retrouvailles du public avec les artistes des années passées que se tenait cette soirée. Plus de 800 personnes ont bravé la température incertaine et un début de tempête pour aller se plonger dans l'ambiance des années 60 et 70 avec le groupe Memories et leurs invités.

Après une première partie où les musiciens ont donné une partie de leur répertoire, on a pu apprécier les trois artistes invités: Rony Tweddell qui était chanteur des Gants Noirs, la chanteuse Chatelaine et Eddy Roy, figure de proue des Bel-Air. Rien n'aurait pu le laisser croire que celui-ci n'avait pas mis les pieds sur une scène depuis un bon quart de siècle. En plus de ce dernier, trois autres membres de la populaire formation étaient présents à cette soirée.

Faisant preuve d'une réelle aisance, comme s'il ne s'était écoulé qu'une courte période de vacances depuis les années de gloire du quatuor de Giffard, Eddy Roy a balancé une bonne quinzaine de chansons du groupe, auxquelles les gens ont réagi très positivement. Comme à l'époque des jamborees d'orchestres, une partie importante de la foule s'est approchée de la scène dès les premiers refrains, laissant les danseurs se partager l'arrière de la piste. Depuis "Le coin des amours" jusqu'à la finale rassemblant tous les artistes pour une version très expressive de "Dong Dong Diki Diki Dong", tous ont apprécié les nombreux succès du groupe, que ce soit "Ils parlaient dans mon dos", "Quand le jour viendra", "Cupidon", "Tant de choses à dire" et plusieurs autres.

Le public et les autres artistes présents avaient d'abord redécouvert celui qu'on avait surnommé l'homme à la voix d'or quand il était le membre le plus en vue des Gants Noirs. S'il n'a pas souvent l'occasion de se produire sous les projecteurs Rony n'a jamais cessé de chanter depuis les heures de gloire du groupe. Il en a impressionné plus d'une en reprenant "On veut rien savoir", "Je te veux", l'inoubliable "Un soir sans toi" ou des pièces de résistances comme "Cheryl Moana Marie".

Chatelaine a pour sa part livré une performance à haute énergie: rythmes latins, quelques succès plus nostalgiques et surtout sa performance aux instruments de percussion se sont ajoutés à ses succès de la période disco comme "Corps à corps". Elle s'est même permis de reprendre "All Shook Up", un ancien succès endiablé d'Elvis Presley, chose que bien peu de dames osent faire. On peut espérer une quatrième occasion, devant l'accueil qui fut réservé à cette troisième soirée que la fondation organise sous le thème des retrouvailles avec les artistes qui eux aussi n'ont pas oublié leur public!

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica