Actualités

Claude Gauthier: le dépisteur de bons sentiments!

Chronique chantante de Roger Drolet

12 novembre 2002 (QIM) - Par ce samedi de novembre, au cabaret du Capitole de Québec, j'ai compris pourquoi toutes les femmes le trouvent beau et encore pourquoi les hommes ont confiance en lui. Claude Gauthier n'a plus d'âge depuis un bon moment. Une allure sportive qui n'accuse nullement la soixantaine, une voix chaude et calme qui parle des vraies et bonnes choses de la vie. Rien qu'à le voir, il rassure. Pas besoin de le connaître personnellement pour comprendre qu'il ne triche pas. Et en prime, il compose et chante des chansons harmonieuses qui rejoignent nos racines, les souterraines (pour le corps) comme les aériennes (pour l'esprit).

Mais par les temps qui courent, on pourrait croire que lorsqu'on est dans le business et qu'on n'a pas d'album dans le top 100, de série télé dans les heures de grande écoute ou qu'on ne change pas de conjoint tous les 2 ans, c'est comme le néant! Heureusement, l'exception confirme la règle et Gauthier vit actuellement une très belle période de sa carrière où il n'a plus rien à prouver tout en prenant visiblement plaisir à composer et interpréter de nouvelles compositions sans aucunement se plagier.

Çà et là, par des anecdotes qui font sourire ou des évocations de ses jeunes années, le chanteur sonne toujours juste. "T'es pas une autre", "Ce pays-là", "Solitaire", alternent avec plusieurs titres de ses 2 plus récents disques "Jardins" et "L'homme qui passait par là". Bien entendu, certains grands succès viennent se greffer à l'ensemble: "Geneviève", "Le grand 6 pieds" (dont on sent qu'il se passerait certainement!) et peut-être la plus grande chanson québécoise "Le plus beau voyage". Ses 7 musiciens, dont le quatuor à cordes qu'il a baptisé Au bois d'mon coeur (comme la chanson de Brassens), sont habilement dirigés par la jeune claviériste Mélie Caron. Pour le dernier rappel, il offrira "Marie-Noël", assurément grand classique du Temps des fêtes, non sans avoir rappelé avec à-propos que cette chanson fut co-écrite en 1964 avec Robert Charlebois.

Son spectacle actuel est plein de sensibilité et comble à n'en pas douter les générations de fans qui attendent calmement le plaisir de voir ou revoir cet homme qui, chemin faisant, a réussi une carrière d'auteur-compositeur-interprète et de comédien. Sur scène, on verra d'ailleurs sur grand écran des extraits de quelques productions cinématographiques auxquelles Claude a participé au fil des ans, donnant la réplique tantôt à Geneviève Bujold (Entre la mer et l'eau douce) ou à Rita Lafontaine (L'homme de rêve). Ce ne sont là que deux titres des long-métrages québécois où Gauthier le comédien excelle. Est-il nécessaire d'ajouter Les ordres, Le violon d'Arthur ou Quand je serai parti... vous vivrez encore, entre autres rôles significatifs.

Quel beau moment d'apaisement que celui offert par Gauthier qui maîtrise sans contredit son art comme jamais. Une leçon de vie bien réelle sous un divertissement musical qui porte mieux son sens que n'importe quelle tirade socio-politique et qui touche directement là où elle est destinée: au coeur.

Si vous êtes de la région montréalaise Claude Gauthier présentera en supplémentaire son spectacle L'homme qui passait par là, les 15 et 16 novembre, à 20h au Théâtre Corona et il nous promet un nouvel enregistrement sur disques au début 2003.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica