Actualités

Paul Kunigis et son groupe: la chanson polyglotte

23 mai 2002 (QIM) - Né en Pologne, le pianiste Paul Kunigis a choisi Montréal il y a plus de quinze ans car cette ville lui est apparue comme la plus propice à son expression métisse, lui qui a résidé dans une demi-douzaine de pays au cours de son existence. En 1995 il s'entourait de musiciens ayant le même goût pour les rencontres musicales et les explorations multiculturelles. Le groupe prenait le nom de Jeszcze Raz, expression polonaise signifiant "Encore une fois!" et deux ans plus tard lançait un premier album intitulé "Pamietam" soit "Je me souviens" où les sources tziganes et klezmer se frottaient au blues et au jazz nord-américain.

Cette joyeuse bande affiche une nouvelle fois son goût des multiples frottages en lançant "Balagane" au début de 2002. Le titre du nouvel album signifie en effet bordel, en sa langue d'origine. Qu'on le prenne au sens propre ou figuré (la situation bordélique surtout au Moyen-Orient), on peut en déduire une certaine parenté avec les sources de la musique du Nouveau Monde, si on se réfère à la naissance du jazz dans les quartiers chauds de la Nouvelle-Orléans ou du tango dans les bas-fonds de Buenos Aires. Au fil des ans, les moeurs s'étant libéralisées, il n'est plus besoin de se cacher pour se rendre écouter les chansons et mélodies qui abordent la vie de front. Les textes de Paul Kunigis sont loin d'être frivoles et parlent autant de patries et de prières que du poids de la solitude que tous éprouvent à un moment ou l'autre. Une musique et une approche à découvrir sur les ondes de Studio TV5 ce 25 mai en soirée.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica