Daniel
Bélanger

 Daniel Bélanger

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Daniel Bélanger 
Aussi connu sous --  
Naissance 1962   
Carrière professionnelle Depuis 1983   

Daniel Bélanger a la musique en haute estime dès son jeune âge. Il écoute Brel, Charlebois, Charlélie Couture... Il forme bientôt un groupe, Humphrey Salade, patronyme utilisé dès 1983.

Ce n'est qu'en 1989 qu'une bourse lui procurera la possibilité de concevoir un album. "Les insomniaques s'amusent" qui paraît finalement à l'été 1993, est une oeuvre personnelle révélant une grande assurance et un langage articulé. "Opium", "Ensorcelée", "La folie en quatre", "Sèche tes pleurs" inondent immédiatement les ondes radio. On n'avait pas vu autant de succès confirmés sur un premier disque depuis ceux de Beau Dommage ou de Paul Piché.

Une présence en scène naturelle et rafraîchissante fait du nouveau venu la coqueluche de l'heure. Lancement en France, prix de la SACEM et de l'ADISQ, disque platine au Québec (100 000 exemplaires vendus): c'est beaucoup en une seule année!

Après deux ans remplis de tournées et de succès radiophonique, en habile stratège, il se retire du circuit pour une période équivalente, le temps de donner forme à "Quatre saisons dans le désordre" qui paraît en 1996. "Les deux printemps" et "Le parapluie" suivent bientôt la voie tracée par les premiers titres. Sa signature bien personnelle lui vaut quatre nouveaux Félix récoltés au gala de l'ADISQ l'année suivante.

Question de garder le contact avec ses fans, il propose, en 1999, un album triple intitulé "Tricycle" résumant ses tournées précédentes.

De retour au studio, "Rêver mieux" se matérialise à l'automne 2001. Album de transition, où les guitares acoustiques se marient aux sonorités assaisonnées de flûte traversière et d‘échantillonnages, sans oublier l'incidence purement électronique de "Dans un spoutnik" ou "Fugue en sol inconnu", le disque remporte à son tour la mention Platine et cueille cette fois sept statuettes, en plus de récolter le Juno de l'Album francophone de l'année.

Conçu comme un combat de boxe en dix rounds, le projet "Déflaboxe" tient autant de la démarche vidéo avec ses effets ralentis et ses reprises en cascade que de la courte-pointe musicale grâce à ses nombreuses évocations sonores. Bien que fortement apprécié des mélomanes de pointe, le disque déconcerte un brin et connaît une trajectoire plus discrète.

Les chansons de "L'échec du matériel", tout en affichant la douceur mélodique coutumière à Daniel, parlent de "La fin de l'homme", de "Fermeture définitive", de ceux qui veulent toujours "Plus", d'hiver et de mort... Seules quelques pistes instrumentales ("Amusements" construite à partir du son d'une... balle de ping pong, "Demain, peut-être") et la quasi-garage "Sports et loisirs" semblent pouvoir nous accorder une peu de répit.

Fin 2008, c'est un "Joli chaos" qui est mis en vente. Compilation double incluant 10 pièces inédites, l'album précède "Nous", en 2009, un effort plus consistant... et plus positif au plan des thèmes abordés.

Musicien associé à la création de Belles-Soeurs, comédie musicale construite autour de l'oeuvre de Michel Tremblay, Daniel signe (avec René Richard Cyr pour les paroles), les 14 musiques qui deviennent autant de chansons intégrées au spectacle qui reçoit un accueil exceptionnel tant de la critique que du public, à partir de 2010.

Poursuivant dans la même veine, l'équipe s'apprête à donner une nouvelle dimension à Sainte Carmen de la Main au moment où Daniel s'offre une pause-plaisir, aux couleurs rockabilly et country, "Chic de ville" à l'hiver 2013.

On peut visiter le site officiel de Daniel Bélanger.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica