François
Léveillée

 François Léveillée

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable François Léveillée 
Aussi connu sous --  
Naissance N/D   
Carrière professionnelle Depuis 1972   

Certains mènent une double vie, d'autres affichent une carrière d'appoint. François Léveillée préfère pour sa part parler du "Deuxième rôle de ta vie", titre qu'il a donné à son premier CD de chansons qui est en fait son troisième album en tant qu'auteur compositeur interprète.

Au milieu des années 1970, c'est sur les mini-scènes des bars qui daignaient donner la parole aux jeunes artistes de la relève, terme qu'on commençait tout juste à utiliser pour désigner les artistes débutants, que le public du temps a pu apprécier ce grand barbu plein de verve. Le Bar Élite, L'Exode, le Foyer, l'Ostradamus, ces lieux du Vieux-Québec qui se transformaient occasionnellement en boîtes à chansons ont tour à tour résonné à ses refrains "Diogène", "L'amour gastronomique", "Prends ça mou", etc.

Sa vingtaine de chansons gravées sur deux microsillons vinyle en 1979 et 1983 demeurent les rares traces de cette première carrière, bientôt supplantée par la myriade de personnages que François proposera aux friands de spectacles d'humour, à commencer par les Lundi des Ha-Ha où prennent vie ses Bob Cashflow, Aimé D'Amour, Alban Picole, et autres.

Les participations aux Parlementeries, au festival Juste pour rire, à des Bye Bye, pavent la voie à son premier spectacle solo au milieu de la décennie 1990. Parallèlement, il tâte du cinéma avec Pouding chômeur de Gilles Carle, écrit des textes pour des confrères et consoeurs humoristes: Lise Dion, Sylvain Larocque, à qui il prodigue aussi des conseils comme metteur en scène.

Après avoir marqué le tournant du nouveau siècle avec son Welcome to l'an 2000 dès 1998(!), l'artiste endosse le personnage de Georges Morin dans Annie et ses hommes à la télé et anime la série Habitaction consacrée aux trucs de bricolage. En 2002, il publie un premier recueil de nouvelles à caractère pamphlétaire: Le village des valeurs perdues.

À travers ses mille et une activités, la chanson n'est jamais vraiment éloignée. En 2000 et 2001, on le retrouve à l'animation des demi-finales du Festival international de la chanson de Granby. Il assurerait bientôt la mise en scène de spectacles de France D'Amour, d'Amélie Veillle ou du duo Jean et Jean-Marie Lapointe.

Pendant ce temps, les nombreuses chansons qu'il avait couchées sur papier au cours des ans se pressent à sa mémoire et demandent à sortir de l'ombre. Mettant à profit son expérience d'autoproduction à la scène, il redonne vie à la maison Orage, déjà mise à contribution dès son premier album "Délivrance" une trentaine d'années plus tôt, et lance "Le deuxième rôle de ta vie" à l'automne 2012, quelques semaines seulement après avoir donné un coup de pouce au lancement de celui de sa fille Sarah Toussaint-Léveillée.

Nul ne s'étonne de son "Hommage à Brassens", mais on sera peut-être surpris de l'entendre philosopher "C'est pas facile de s'appeler Dieu" ou "J'me cherche un dieu", tandis que la chanson titre de l'album et "Complainte pour un fou du roi" se font plus autobiographiques. L'objet se termine sur la seule reprise de l'album: "Le bal" du grand Félix!

On peut visiter le site officiel de François Léveillée.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica