Juan Sebastian
Larobina

 Juan Sebastian Larobina

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Juan Sebastian Larobina 
Aussi connu sous --  
Naissance 1971   
Carrière professionnelle Depuis 1997   

C'est l'artiste lui-même qui définit son apport musical dans la chanson "Latinogaspesiano" qu'on retrouve sur l'album collectif "Arometis" paru à l'automne 2011. Reflets de ses rencontres au gré de nombreux déplacements, la musique et la poésie de Juan Sebastian Larobina sont foncièrement internationales. On y trouve des couleurs argentines (son pays de naissance), mexicaines (où il a passé son adolescence) et québécoises (son pays d'adoption depuis 1997).

Établi en Gaspésie sur un coup de coeur personnel, il y prend racine et ne tarde pas à s'imprégner de la culture ambiante. Multiinstrumentiste, il intègre des sons du patrimoine local à son bagage déjà bien fourni: podorythmie, expressions du cru, prennent de nouvelles couleurs à son contact. Il adapte un des airs de La Bolduc en espagnol, pour en faire une critique de la course à l'hyperconsommation: "Consumir" que l'on peut parfois entendre à la radio.

De ce coin de pays, il multiplie les occasions de se faire entendre du public, remporte le Prix du public 2002 au Festival en chanson de Petite-Vallée et monte un spectacle réunissant une vingtaine d'artistes dont témoigne un premier album, tiré à seulement 2000 exemplaires "Norte / Sur". Parallèlement à ses prestations en salles, il anime des ateliers dans le cadre du programme Artiste à l'école où il présente divers instruments et pratiques musicales des Amériques.

Festivals, émissions télévisées (Belle et Bum, Des kiwis et des hommes), il parcourt le Québec au gré du ROSEQ, clôture le Coup de coeur francophone à Montréal en 2008 et Musique Multi Montréal en 2009. Ayant rejoint la maison La Pruche libre, il participe au festif "Bal à l'huile" d'Yves Lambert & le Bébert Orchestra aux côtés de nombreux invités dont Marco Calliari, Florent Vollant et d'une autre Gaspésienne notoire: Laurence Jalbert.

C'est avec cette maison de production qu'il lance "Somos" au printemps 2011. Aux guitares du sud du Rio Grande s'ajoutent ici et là les refrains turlutés et autres chansons à répondre ("Asume", "La cancion sin respuesta", "Yin Yang"), l'évocation de tango séculaire dans "Mate con tequila", la sonorité de l'harmonica bolducien "De temps en temps" ou l'accordéon cajun "Nigadoo". Un petit Social Club sur les bords du Saint-Laurent...

On peut visiter le site officiel de Juan Sebastian Larobina.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica