Raymond
Berthiaume

 Raymond Berthiaume

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Raymond Berthiaume 
Aussi connu sous --  
Naissance 1931-2009   
Carrière professionnelle 1948-2009   

Adepte du piano, de la clarinette et du saxophone dès son jeune âge, ce Montréalais pure laine est né pour la musique. Il n’attend pas sa majorité pour former, en 1948, un trio d’instrumentistes nommé The Three Bars.

Le propriétaire du cabaret où ils travaillent suggère alors que les trois musiciens désignent un chanteur soliste afin de mousser sa popularité. C’est Raymond qui sera désigné grâce à ses qualités vocales surprenantes. Cette décision a un impact immédiat sur la notoriété du groupe qui devient le point de mire du cabaret El Morocco, situé tout près de l’ancien Forum de Montréal. Le Nightclub était fort prisé des Frank Sinatra, Tony Bennett ou Vic Damone qui y ont en outre poussé la ritournelle.

À une période où l’industrie du disque québécois est embryonnaire, RCA Victor propose un contrat au groupe dès 1954. Le titre "N’oublie jamais", d'abord un succès européen pour Lina Margy, deviendra la chanson fétiche des Three Bars.

Fan de la bonne chanson pop américaine, Berthiaume, qui affectionne particulièrement Nat King Cole, se constitue un répertoire taillé sur mesure pour sa voix de baryton chaude et envoûtante.

Peut-être en raison de sa timidité, le chanteur n’apprécie pas tellement la scène et ses qualités vocales lui permettront, dès 1956, de devenir un talent fort recherché par l’industrie publicitaire montréalaise qui fabrique de plus en plus de ritournelles pour la promotion des produits de masse. Il crée d'ailleurs un groupe vocal, Les Choeurs de Raymond Berthiaume.

Méticuleux et perfectionniste, Ray entreprendra parallèlement une carrière en solo sur disque à compter de 1962 et signera une quantité impressionnante d'arrangements pour la majeure partie de la colonie artistique québécoise des années 60 à 80. Lui-même sera présent comme interprète chez les disquaires, lançant une dizaine d'albums entre 1960 et 1977.

C’est en 1968 que sa carrière de chanteur soliste culminera en popularité avec l’interprétation magistrale d’une chanson que Frank Sinatra venait de créer, "The World We Knew", qui deviendra "Un monde avec toi". Succès fulgurant d’une grande chanson rendue avec élégance et puissance par une voix unique et sa personnalité affable. Cette période marque aussi un rapprochement avec les répertoires de groupes pop comme The Association ("Non non jamais / Never My Love", "Le fruit de la vie / Windy"), the Cowsills ("Sous la pluie / The Rains, The Park And Other Things") ou The Fifth Dimension ("Mon grand ballon jaune / Up, Up And Away").

La suite de sa carrière se fera par alternance entre le travail de studio pour une clientèle éclectique et des productions personnelles ponctuelles qui le gardent présent sur les ondes. Il connaît encore des succès appréciables avec sa reprise de la chanson "Pour les amants" de Claude Léveillée puis, au début des années 70 avec des reprises de thèmes de films comme Un été 42, Le Parrain ("Parle plus bas") ou Le dernier tango à Paris, puisant parmi les adaptations de succès internationaux, en langue française ou en anglais.

Étant demeuré en retrait de la scène pendant une dizaine d'années, il retrouve le public avec un concept Big Band de style Ballroom en 1983. À l'approche de sa retraite, il est alors plus actif que jamais et grave bientôt de nouveaux enregistrements sur étiquette Mérite qui réactive par la même occasion son catalogue d'archives. Ainsi paraissent un album consacré aux "Chansons inoubliables du Cocktail Lounge", un autre pour la saison des fêtes "Noël et toi" et, à peine un an avant son décès, un album complet de chansons inédites qui avaient été écrites avec le parolier Pat di Stasio "Au fil de la vie".

Dommage que les auteurs-compositeurs n'aient pas été plus nombreux à lui proposer des oeuvres faites spécialement pour sa grande maîtrise de l'art vocal.

Un cancer a emporté Raymond Berthiaume le 23 juin 2009.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica