Les
Chercheurs d'or

 Les Chercheurs d'or

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous Isabeau et les Chercheurs d'or  
Membres de la formation Luke Dawson, François Gagnon, Marie-Andrée Gaudet, Simon Pelletier-Gilbert, Isabeau Valois
Carrière professionnelle Depuis 2008   

D'abord connus des mélomanes et des noctambules de la capitale québécoise, les Chercheurs d'or répandent depuis plus de cinq ans leur musique d'agrément, à la frontière floue du folk et du country.

Les initiateurs du groupe, Isabeau Valois et François Gagnon, ont depuis longtemps démontré un intérêt marqué pour les musiques roots continentales au sein de groupes comme Misère en ville ou le Train qui roule. Leurs complices s'y sont joints avec entrain: dès 2007, lors de la réalisation de l'album de Misère en ville assumée par Simon Pelletier-Gilbert et l'année suivante quand Martin Racine, dont le parcours inclut plusieurs années avec la Bottine Souriante, ajoute sa touche au violon. Le contrebassiste Renaud Labelle participe lui aussi à l'enregistrement du EP autoproduit, "La session jaune", à l'automne 2008, qui marque les débuts professionnels du groupe.

L'hiver 2008-2009 est consacré à la composition de nouvelles pièces musicales qui viendront progressivement s'ajouter aux quelques titres devenus des standards pour les fans du groupe. Un nouveau contrebassiste, Cédrik Dessureault se joint au groupe pour ses prestations publiques qui se multiplient au cours de l'année 2009. La rencontre fortuite d'Éric Goulet, alias Monsieur Mono, mènera à une étroite collaboration qui donne lieu à la réalisation de l'album "Isabeau et les Chercheurs d'or", au studio Clan Destin de Québec, avec l'équipe des Disques Nomade.

Participant à de multiples projets, Martin Racine passe l'archet à Marie-Christine Roy au sortir des sessions d'enregistrement chez Nomade. Cette dernière ne tarde pas à s'illustrer lors des prestations scéniques du groupe qui se font plus nombreuses. Sur ce premier album, paru en 2010, on remarque, au milieu des chansons signées François Gagnon ou par le tandem Valois-Gagnon, quelques reprises empruntées à des modèles chers à nos Chercheurs d'or. Les mélodies de Hank Williams, Lou Reed ou Townes Van Zandt s'intègrent toutefois fort naturellement au répertoire du quintette.

Ce répertoire, ils le promènent bientôt de plus en plus souvent à l'extérieur du Québec. Chaque année, ils se rendent plusieurs fois en Europe, en plus de se produire aux États-Unis et dans plusieurs provinces canadiennes dont une participation à la 100e édition du Stampede de Calgary. De nouvelles chansons voient le jour et ce n'est finalement qu'en 2013 qu'ils passent à l'enregistrement d'un second album simplement intitulé "Les Chercheurs d'or". Le nouveau contrebassiste Luke Dawson contribue à deux compositions qui côtoient celles de François et d'Isabeau et seulement trois adaptations, empruntées cette fois aux Delmore Brothers, à Albert E. Brumley et à A.P.Carter.

Une particularité à souligner: chaque fois que l'occasion s'en présente - et les musiciens ne se privent pas de les provoquer - nos Chercheurs d'or se font un plaisir de s'éloigner des amplificateurs et de livrer l'une ou l'autre de leurs pièces au naturel, a capella et sans électricité. Et le courant passe comme un charme!

Le groupe est constitué de:

  • Luke Dawson: contrebasse, voix (depuis 2012)

  • François Gagnon: guitare, voix

  • Marie-Andrée Gaudet: violon, voix (depuis 2013)

  • Simon Pelletier-Gilbert: batterie, percussions, voix

  • Isabeau Valois: voix, banjo, mandoline

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Cédrik Dessureault: contrebasse (2009-2012)

  • Renaud Labelle: contrebasse (2008)

  • Martin Racine: violon (2008-2010)

  • Marie-Christine Roy: violon, voix (2010-2013)

On peut visiter le site officier des Chercheurs d'or.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica