Les
Rhapsodes

 Les Rhapsodes

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous Le Choeur Les Rhapsodes  
Membres de la formation
Carrière professionnelle Depuis 1962   

Rares sont ceux, dans la région de Québec et bien au-delà, qui n'ont pas eu vent de l'existence des Rhapsodes. Et pour cause! Le nom circule depuis 1964, année où les vocalistes de L'Écho, groupe choral fondé deux ans auparavant, se rebaptisaient le Choeur Les Rhapsodes. 46 ans plus tard, après une absence de plus de quinze ans de l'univers du disque, les voilà qui y reviennent en publiant, en novembre 2010, à la fois l'album "Les Rhapsodes jazzent Noël" et un DVD du même titre.

Enregistrés en janvier 2010, ces documents témoignent d'un choix esthétique singulier. Le choeur mixte de 70 voix, sous la direction de David Rompré, a en effet choisi de donner une couleur jazzée aux classiques du temps de Noël que sont "Ça, bergers!", "Nouvelle agréable" et autres "Vive le vent!".

Que de chemin parcouru depuis les premières apparitions publiques où une quinzaine de voix composaient le groupe vocal, au début des années 60, et la véritable chorale des années 2000! Plusieurs capitaines ont mené la barque à bon port, Pierre Fréchette, Michel Keable, Louis Lavigueur, Fred Nooney, Gisèle Pettigrew et André Chiasson ayant précédé de directeur actuel David Rompré, auparavant chef du choeur de L'Orchestre symphonique de Québec

et en poste depuis l'année 2000.

Touchant d'abord les mélodies populaires ou folkloriques, ils élargissent leur palette aux oeuvres de la Renaissance et de l'art lyrique classique aussi bien que celles du XXe siècle, dont des créations de compositeurs québécois comme Gilles Ouellet (Invocation) et André Picard (Fenaison). Les Rhapsoles ont aussi eu l'occasion de partager la scène avec de grands vocalistes tels Hélène et Lyne Fortin, Renée Lapointe, René Boutet, Jean-François Lapointe ou Michel Cervant et des musiciens réputés: Louise Fortin-Bouchard, Sylvain Doyon, Richard Paré, l'Ensemble Nouvelle-France, l'Ensemble Luthissimo et l'Orchestre des jeunes du Québec.

Dès 1964, on pouvait les entendre à la radio dans la série A Cappella à Radio-Canada. Dans les années 80, ils étaient des assidus de la Chapelle historique du Bon-Pasteur et de l'Institut Canadien. S'ajouteront bientôt les grandes scènes comme le Grand Théâtre de Québec, la Salle Albert-Rousseau et la Salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm où a été enregistré et capté "Les Rhapsodes jazzent Noël".

Ce n'était toutefois pas la première fois que les Rhapsodes se mesuraient au répertoire du temps des Fêtes. Trois de leurs enregistrements précédents abordaient en effet ce thème "Chantons tous Noël" (1977), "Entre le boeuf et l'âne gris" (1981) et leur premier album sous format CD "Noël * Christmas * Weihnachten", au milieu de la décennie 1990. L'exception à cette lignée est leur dernier microsillon vinyle "L'était une frégate" marquant la mémoire du 450e de la venue de Jacques Cartier sur notre continent, célébrée en 1984.

Pour leur retour en force sur disque, Les Rhapsodes ont recours aux compositeurs-arrangeurs François Ferland, Martin Gravel, Nathalie Magnan et Vincent Morel. Une quinzaine de noëls tant sacrés ("Ave Maria" de Caccini, "Dans une étable obscure") que profanes ("Tourdion", "Noël blanc", "J'ai vu maman embrasser le père Noël") en sortent transformés. Un air comme "Il est né le divin enfant" y gagne non seulement un swing inhabituel mais se termine dans la plus vive tradition gospel.

On peut visiter le site officiel des Rhapsodes.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica