Paul
Cargnello

 Paul Cargnello

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Paul Cargnello 
Aussi connu sous --  
Naissance 1979   
Carrière professionnelle Depuis 1994   

Le parcours de Paul Cargnello pourrait être un exemple de développement artistique durable. Plutôt que de grands coups d'éclat, il privilégie une créativité à l'écoute de son environnement.

Dès son jeune âge, alors qu'il n'a que douze ans, il se produit avec un groupe du nom de The Rubber Band, en 1992. Suivent les formations TheVandals Took the Haldles puis The Vendettas qui promènent de 1994 à 2002 un rock-reggae fort apprécié.

Parallèlement, Paul participe au fanzine à caractère social Black List. En avril 2001, il sévit à l'occasion du Sommet des Peules, contre-événement en réponse au Sommet des Amériques, tenu à Québec.

Un premier album en solo paraît en 2002, sur étiquette Stand Alone; "Lightweight Romeo" affiche un son plus intime, où la guitare acoustique et l'harmonica occupent une position centrale, donnant dans un folk-punk ou folk-reggae, avec un zeste de blues.

Tout en poursuivant son parcours musical dans sa langue maternelle, l'anglais, l'auteur-compositeur émaille ses prochains albums de titres en français tels "L'amour perdu" et "Le monde immuable" dans "Between Evils" ou "Dans le printemps (de mes années)" sur un texte de Jean Pierre Claris de Florian, poète du XVIIIe siècle, sur "Brûler le jour". Cet album le révélera à de nouveaux fans, particulièrement avec les chansons "Fatigant", "Une rose noire" et "Qui va changer le monde", une relecture de "J'vais changer le monde" de Jim Corcoran dont Paul fait la connaissance à l'occasion d'une participation au Festival de musique émergente de Rouyn-Noranda

C'est sous le nom Paul Cargnello & The Frontline, son nouveau groupe, que paraîtra "Bras coupé" en mars 2009. Sans être délibérément un album thématique, les couleurs musicales et certains sujets abordés réfèrent à l'atmosphère et à l'histoire de la Nouvelle-Orléans, dont "La mort d'Annie Christmas", "Bras coupé" ou "La fille de Mama Roux", une contribution de Michel Rivard.

Une nouvelle surprise attend les auditeurs à la sortie de son septième album "Papa Paul" à l'été 2012: à ses chansons en français et dans sa langue première, s'ajoutent trois pièces en créole "Ayiti Kimbé", "Pov' peti' mamzelle Zizi" et "Zozo mokeur".

Homme de musique et de convictions, Paul Cargnello est avant tout un citoyen qui garde les yeux (et la parole) en prise sur le monde ambiant. Anglophone et francophile, Paul est de ces Québécois qui contredisent, du simple fait de leur existence, les à-priori entretenus pas les deux solitudes. Sensibilisé très tôt aux réalités et aux incongruités de la société, il s'implique socialement, militant par la parole, par l'écriture et bien sûr en musique. « Dès le moment où tu dois payer un loyer ou que tu dois t'assurer d'avoir de la nourriture sur la table… tu fais un constat politique » note-t-il.

Paul Cargnello & The Frontline est constitué de:

  • Paul Cargnello: guitare, harmonica, percussions, voix

  • Sandy Belfort: claviers, melodica, voix

  • Ryan Fleury: basse, voix

  • Josée Major: batterie, percussions, voix

On peut visiter le site officiel de Paul Cargnello.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica