Fred
Pellerin

 Fred Pellerin

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Fred PELLERIN
Aussi connu sous --  
Naissance 1977   
Carrière professionnelle Depuis 2001   

Peu d'artistes réussissent à créer un univers qui leur est propre, un monde vraiment distinct, reconnaissable entre mille, qui inspire aux gens une attraction irrésistible. Qu'il chante, qu'il écrive, qu'il s'exprime en entrevue ou qu'il raconte tout simplement, Fred Pellerin réussit chaque fois à nous distancer de la réalité pour mieux en voir les contours, parfois les défauts, souvent la magie.

C'est avant tout par l'art du conte qu'à l'aube du nouveau siècle,ce tout jeune homme allumé par l'imagination et le verbe se fait remarquer. Il publie son premier recueil Dans mon village, il y a Belle Lurette... en 2001 et récidive en 2003 (ll faut prendre le taureau par les contes! ) puis en 2005 (Comme une odeur de muscles) inscrivant ses histoires dans le cadre réel de son village natal de Saint-Élie-de-Caxton « où les lutins et les fées s'écrasent dans les pare-brise le soir » affirme-t-il.

Lui et son patelin, deviennent de véritables célébrités nationales et on accourt dorénavant sur place pour voir où vit ce formidable moulin à légendes, plus ou moins basées sur la tradition orale d'une époque révolue mais qui fascine toujours. Le conteur qui recrée son microcosme sur scène, sillonne le Québec mais aussi l'Europe francophone, pour près de 300 représentations dont plus de 70 à guichet fermé à Paris, en forgeant son personnage à mesure qu'il développe les aspects ludiques du langage.

La verve de ce gentil fabulateur lui permet de caricaturer son peuple en pigeant des histoires chez les ancêtres de son village et en les remodelant, sans aucun décor autre que sa personne et ses lunettes rondes, avec un pouvoir évocatif tout à fait exceptionnel. Issu d'une génération dont on dit qu'elle a des problèmes identitaires, l'homme de Saint-Élie montre sans compromis qu'il est possible d'interpréter le présent à partir de ce que nous lègue l'Histoire.

Mais la musique et la chanson ne sont jamais bien loin du conte et Fred avait lui-même fait résonner sa voix, sa guitare et ses pieds avec ses concitoyens des Tireux d'roches quelques années auparavant. En 2007, avec son frère Nicolas, il propose un premier disque où les relectures de pièces traditionnelles se mélangent à quelques créations du duo.

Deux ans plus tard, à la satisfaction générale, il s'exprime par un "Silence" des plus éloquent: son "Commencement du monde" et sa réflexion sur "La mort" se mêlent à des relectures de classiques comme "Mille après mille", "Quand vous mourrez de nos amours" ou "Mommy" qui sont de véritables re-créations. Le disque est certifié Platine un mois plus tard!

Entre les prestations scéniques de ses nouvelles épopées L'arracheuse de temps (2008) et De peigne et de misère (2012), "C'est un monde" que Fred offre en prime à ses auditeurs en 2011, année où il présente un conte de Noël à la Place des Arts en compagnie de Kent Nagano et de l'Orchestre symphonique de Montréal.

Fin 2014, une nouvelle réflexion élaborée autour du thème du temps: "Plus tard qu'on pense". L'ouvrage démarre de façon magistrale avec la pièce titre et "De fils en pères", deux textes de René Richard Cyr. Ce dernier n'est pas un nouveau venu dans l'univers de Fred, ayant personnifié le coiffeur Méo dans le film Babine, réalisé par Luc Picard et inspiré de ll faut prendre le taureau par les contes. Nous allions presque oublier le cinéma, une autre incarnation du bagou de Pellerin. Après Babine, ce fut Ésimésac et ensuite un troisième film qui devrait s'articuler autour de Méo, le coiffeur qui décoiffe! Entretemps, les tournées de spectacles de part et d'autre de l'Atlantique se succèdent avec la même frénésie. Oufff...

On peut visiter le site officiel de Fred Pellerin.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica