Musica Camerata

  Musica Camerata

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Van Armenian, Denis Bluteau, Mariève Bock, Chantal Boivin, Leticia Brewer, Michael Dumouchel, Luis Grinhauz, Stéphane Lévesque, Sylvain Murray, Natalie Racine, Berta Rosenohl, Joanne Wojtowicz, John Zirbel
Carrière professionnelle --   

Musica Camerata Montréal oeuvre, comme son nom l'indique, dans la sphère des musiques de chambre. Créé à Montréal en 1971 par un regroupement de mélomanes dont les couples Luis Grinhauz et Bertha Rosenohl ainsi que Hans et Imy Nemenoff, qui souhaitaient ainsi contribuer au développement musical de la métropole québécoise, l'ensemble ne tarda pas à se mériter une réputation enviable. Plusieurs de ses concerts, qui étaient donnés à l'Université Sir George Williams (maintenant Concordia), à la cathédrale Christ Church ou à l'Université McGill, furent alors diffusés par la chaîne classique de la Société Radio-Canada.

Progressivement, le répertoire de Musica Camerata allait s'étendre à plus de trois cents oeuvres des XVIIIe, XIXe, XXe et maintenant XXIe siècles. Formé d'une dizaine de musiciens gravitant autour du noyau constitué de Bertha Rosenohl au piano et de son directeur artistique, le violoniste Luis Grinhauz, l'ensemble se fait un plaisir et un point d'honneur de présenter chaque saison des oeuvres de compositeurs canadiens dont plusieurs sont des primeurs. Soulignons la création des "Furieuses enluminures" de Serge Arcuri en 2000 et, dix ans auparavant, la première mondiale du "Quatuor en mi majeur" de Camille Saint-Saëns, dont le manuscrit venait d'être découvert par la musicologue Sabina Ratner de Montréal.

Cette oeuvre sera enregistrée et voisinera, en 1992 sur l'album "Quatuors pour piano et cordes", deux autres quatuors de Anne Eggleston et de Carl Maria von Weber. On peut dire que Musica Camerata Montréal a relativement peu enregistré, compte tenu de l'étendue de son répertoire. Les musiciens consacrent la plus large partie de leur temps à la répétition et aux spectacles, se produisant fréquemment en tournée internationale. Plusieurs sont également membres d'autres formations telles l'Orchestre symphonique de Montréal ou les Violons du Roy.

Après un premier album paru sur 33 tours vinyle chez Radio-Canada International en 1977, intitulé "Musique de chambre canadienne" et qui regroupait des oeuvres d'André Prévost et de Anne Eggleston, le groupe attendra plus de dix ans et l'avènement du DC avant de récidiver avec des pièces du répertoire français, soit des "Quatuors pour piano et cordes" de Gabriel Fauré et d'Ernest Chausson, en 1988, puis ceux de Saint-Saëns, Eggleston et Weber quatre ans plus tard.

Comme le groupe est fréquemment en tournée et que la famille Grinhauz (avec Léo au violoncelle) est originaire d'Argentine, la tentation était forte de consacrer une part du répertoire à certaines oeuvres d'Astor Piazzola, musicien et compositeur à l'origine du nuevo tango. En 1995, MCM grave un album complet dédié à cette musique: "Le Grand Tango" regroupe des pièces de Piazzola et du pianiste Juan Carlos Cirigliano.

Là ne s'arrête pas la bougeotte musicale de ces musiciens et musiciennes: après une collaboration avec l'artiste chinois Soon Fu Yuan, c'est vers un "Salon viennois" qu'on nous entraîne avec le cinquième album canadien de Musica Camerata, en 1997. Cette fois, les danses européennes de la fin du XIXe siècle sont à l'honneur et les "Steyerische Tänze", "Lumpen Polka" ou "Valse de la reine" côtoient des pot-pourri des opérettes "Paganini" de Franz Lehar et "Comtesse Maritza" de Imre Kalman. Cet album est suivi, l'année suivante, de "Musique des Amériques" où l'on retrouve des oeuvres de compositeurs des quatre coins des Amériques, tels Alberto Ginastera, André Lamarche ou Samuel Barber.

Le groupe fait une nouvelle pause côté discographique au début des années 2000, réservant l'essentiel de son temps à la scène. Musica Camerata Montréal se produit régulièrement à la salle Redpath de l'Université McGill et, bien sûr, en tournée. À sa programmation 2007-2008, il faudra ajouter le Grand Weekend Romantique en mai 2008. Pouvant se produire sous des formes variables, du quatuor à la formation intermédiaire, MCM peut compter sur la participation ponctuelle d'une douzaine de personnes dont

  • Van Armenian: violon

  • Denis Bluteau: flûte

  • Mariève Bock: violoncelle

  • Chantal Boivin: alto

  • Leticia Brewer: soprano

  • Michael Dumouchel: clarinette

  • Luis Grinhauz: violon

  • Stéphane Lévesque: basson

  • Sylvain Murray: violoncelle

  • Natalie Racine: alto

  • Berta Rosenohl: piano

  • Johanna Wojtowicz: alto

  • John Zirbel: cor

Le groupe a aussi compté dans ses rangs pour les enregistrements:

  • Guy Fouquet: violoncelle

  • Leo Grinhauz: violoncelle

  • Michael Leiter: contrebasse

  • Kenneth Freed: alto

  • Matthew Hunter: alto

  • Myriam Pellerin: violons

  • André Roy: alto

Collaborateurs pour l'album Soon Fu Yuan:

  • Jinyoung Kwon Chang: alto

  • Ruccao Mao: violon

On peut visiter le site officiel de Musica Camerata.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica