Léo
Munger

 Léo Munger

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Léo MUNGER
Aussi connue sous --  
Naissance N/D   
Carrière professionnelle Depuis 1975   

Si plusieurs ont encore en mémoire son inoubliable Cri du coeur, précisons que Léo Munger a une palette sonore qui déborde cet hommage à la grande Piaf. La carrière de l'artiste, toujours résidente de la cité de Québec, se partage depuis des lunes entre les dimensions théâtre et chanson. Depuis quelques mois, le volet musical s'est traduit par le spectacle et l'album "Regards d'outre-mer", mais celui-ci révèle tout un parcours.

Graduée du Conservatoire d'Art dramatique de Québec en 1975, elle s'impose comme une des personnalités les plus intenses de la scène théâtrale grâce à ses rôles dans des pièces de Michel Garneau, Bertholt Brecht, Molière, Tchekov ou Goldini. En 1980, elle se glisse dans la peau de la môme Piaf avec le spectacle biographique Le Cri du coeur et impose son talent de chanteuse. Ce spectacle, qu’elle redonne toujours avec bonheur, fut d'ailleurs présenté sur scène plus de trois cents fois.

Au fil des ans, ses deux carrières se croisent et parfois se bousculent. Au cours de la saison 1980-1981, elle tient la vedette d'une série de variétés télévisée qui a pour titre Je m'appelle Léo, lointain clin d'oeil à une chanson de Plume Latraverse, peut-on supposer. Mais là s'arrête tout rapprochement. La chanson selon Léo se fait plus intérieure que spectaculaire, sinon dans sa dimension théâtrale. Ces deux volets se trouvent réunis lorsqu'elle incarne le rôle-titre dans la pièce de Pam Gems intitulée Piaf, à partir de 1982. Son interprétation pour la troupe du Trident lui vaudra le Prix Paul-Hébert et le Prix des Abonnés du Trident.

À partir de 1989, elle diversifie sa proposition musicale et s'adjoint des collaborateurs qui puissent lui procurer un répertoire sur mesure. Des auteures comme Julie Stanton et Marie Villeneuve-Lavigueur lui écrivent des chansons sur des musiques de René Dupéré, compositeur de plusieurs trames sonores pour les spectacles du Cirque du Soleil. Un des moments les plus émouvants de la carrière de Léo est la présentation de son spectacle aux Nations Unies, à New York, en décembre 1989.

Ce n'est finalement qu'en 1992 qu'elle propose un premier disque éponyme où les chansons du répertoire d'Édith Piaf comme "La foule" et "Les blouses blanches" côtoient les créations originales telles que "Le droit d'aimer", "Jusqu'au bout de l'espoir" ou "Parce que". Les années quatre-vingt-dix la voient partagée entre le cinéma (Une histoire inventée, Le vent du Wyoming), la télévision (Marguerite Vollant, L'ombre de l'épervier), le théâtre (Morgane, La Fontaine ou la comédie des animaux), les études et la chanson.

Tout en vaquant à ses nombreuses activités, Léo s'entoure en 2005 d'une nouvelle équipe avec qui elle monte le spectacle Regards d'outre-mer, soit le musicien Jeannot Turcotte et la metteure en scène France Fortin. Sous le thème du voyage et de la distance, elle y dresse une sorte de bilan en trente chansons de ses trente ans de carrière. Avec la complicité de son pianiste, elle enregistre quelques chansons inédites, de même que des medleys consacrés à la chanson américaine et à Alys Robi. Ces enregistrements et quelques pièces datant de son premier album sont réunis sur "Regards d'outre-mer" qui paraît l'année suivante.Outre les différents pays évoqués en musique, le disque et le spectacle convient l'auditeur à une plongée temporelle à travers le XXe siècle.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica