Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Bigg Lou, Bob Bouchard, Scoul, Lwazo, Marième
Carrière professionnelle Depuis 2003   

Preuve indéniable de la vitalité de la scène musicale de la Cité de Champlain, le collectif CEA suscite une adhésion enthousiaste tant pour leurs beats que pour leurs lignes mélodiques.

Issu du regroupement de plusieurs artistes indépendants gravitant autour du studio qu'opèrent Bigg Lou et Bob Bouchard à Québec, un groupe prend forme au printemps 2003. Ces artistes des mots, du scratch et de l'échantillonnage s'adjoignent bientôt un guitariste rompu à la rythmique funk et une chanteuse d'expérience. Tout en établissant leur réputation par leur présence énergique sur scène, les membres de CEA collaborent dès lors à plusieurs enregistrements, notamment les albums des groupes Taktika, Sagacité et les 2 Tom.

L'année 2006 marque une étape importante avec l'enregistrement de l'album "C'est ça l'fun!?", un modèle d'intégration des genres qui s'écoute aussi bien qu'il se danse, concrétisant le souhait exprimé sur sa seconde plage "Ça leu plaira ben"!

Pendant que CEA se fait entendre lors de festivals et d'autres événements majeurs, Marième devient animatrice à MusiquePlus et à Vox où elle agit également comme productrice de l'émission Les Arshitechs du son.

À l'été 2008, CEA se produit en France et au Sénégal. Mais déjà on prépare un nouveau projet qui finalement verra le jour en mai 2009: "Coin Strasbourg". Les musiques y affichent une parenté subtile dans leur diversité mais demeurent dansantes. À peine l'album paru et avant même d'en avoir constaté les retombées à domicile, CEA s'envole pour l'Europe et en rapporte quelques souvenirs à l'intention de leurs fans québécois.

"Les nuits gainsbouriennes", EP disponible gratuitement sur internet, précède un court métrage du même nom, réalisé par Scoul, membre du collectif depuis les premiers jours. Outre des relectures de "Initiales B.B." et "Laisse tomber les filles", "Les nuits gainsbouriennes" proposent des remix de quelques titres de l'album précédent dont "Mes idoles" ainsi que la pétulante "Africaine à Qc" (adaptation de "Englishman In New-York" de Sting) que le groupe inclut à ses prestations depuis quelque temps. C'est à ce moment que le guitariste Karim Ouellet, depuis longtemps dans l'entourage de la fratrie, rejoint officiellement le groupe.

L'expérience suscite notamment l'intérêt de la maison de disque Tandem.mu qui s'implique dans la production et la distribution d'un album de Marième où la chanteuse reprend quelques pièces du groupe et interprète divers refrains français ou québécois dans une veine CEA, notamment un duo avec Jean-Pierre Ferland pour "Le soleil emmène au soleil".

Le groupe est invité à participer, à l'occasion des célébrations du 25e anniversaire de l'accession de Québec au statut de Ville du patrimoine mondial de l'UNESCO, au mégaspectacle Le mur du son, en juillet 2010. Rejoint par Yann Perreau, Webster, Mademoizelle Fizz et épaulés par la Scala, une chorale de 325 voix venue de Belgique, CEA y termine sa prestation par une version actualisée de "Les ailes d'un ange" de Robert Charlebois. Ce moment sera rappelé sur le prochain EP du quatuor québécois "Quand Québec s'endort".

Le produit, dans la continuité du précédent, se veut un instantané de la vibe du groupe à l'été 2012. Plutôt que de s'astreindre à une longue période de studio, qui nécessiterait de s'isoler pendant plusieurs semaines, on opte pour y livrer un nouvel échantillon de l'ambiance interne de la famille CEA.

Le groupe est constitué de:

  • Bigg Lou: rap, chant, musique

  • Bob Bouchard: rap, musique

  • Marième Ndiaye: chant

  • Karim Ouellet: guitares, chant

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Doc Jay: rap

  • Scoul: vidéo

  • Lwazo: guitares, rap

  • Wah Wah Samson: guitares

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica