Gregory
Charles

 Gregory Charles

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Gregory Charles 
Aussi connu sous --  
Naissance 1968   
Carrière professionnelle Depuis 1988   

Le titre du spectacle qu'il a promené et repris d'un bout à l'autre du Québec en 2009 et 2010, principalement à Montréal et Québec, Music Man décrit tout à fait le curieux phénomène qu'est Gregory Charles: un homme de musique. Sa réputation s'est aussi répandue à l'étranger, notamment en Écosse où le Edinburgh Fringe le qualifie « This insanely talented performer with an encyclopaedic knowledge of music... ».

Alliant une mémoire phénoménale, une virtuosité qui lui permet de passer d'un style à un autre et une facilité à communiquer son enthousiasme et sa passion, l'ancien wizz de Génies en herbe dans les années 70 apporte un élan et une spontanéité qui sont les bienvenus dans un showbusiness hypertrophié.

Bilingue de naissance, ce qui au Québec est un atout indéniable, la musique qui lui ouvre toutes les portes puisque dès l'école primaire. À l'âge de 7 ans, il remporte un concours canadien de piano classique ce qui lui permettra de jouer, avant même l'adolescence, avec plusieurs orchestres symphoniques au Canada, au Mexique et au Carnegie Hall de New York où il se produit à 13 ans. Mais il aime déjà et connaît bien toutes les musiques qu'il a l'occasion de découvrir.

En 1979, il représente le Canada à un concours international pour pianistes à Paris en 1979. Désirant entreprendre des études de droit, il se voit offrir à 20 ans un rôle important dans la télésérie fort populaire Chambres en ville où il incarne Julien, un jeune étudiant venu à Montréal. Cette série se poursuit jusqu'en 1986, ce qui n'empêche nullement l'étonnant Gregory de co-animer parallèlement Les Débrouillards, une série de vulgarisation scientifique pour la jeunesse avec une amie et collègue de travail sur la dramatique, Marie-Soleil Tougas.

Et puis, peut-être pour redonner un peu de ce qu'il a reçu, il s'investit sans relâche dans le chant choral qu'il affectionne passionnément depuis son plus jeune âge, alors que son papa voulait qu'il soit soliste pour la chorale des Petits chanteurs du Mont-Royal. À ce jour, il n'a de cesse de prodiguer son enthousiasme et ses connaissances musicales à la troupe Les Choeurs du Nouveau Monde, ces jeunes qui le considèrent sans doute comme un maître à penser... et à chanter.

Au début des années quatre-vingt-dix, c'est la radio privée montréalaise qui l'invite à ses micros comme animateur, expérience qui précède de peu l'offre d'un télédiffuseur pour prendre la barre du quiz Que le meilleur gagne, sur les ondes de la télé publique de Radio-Canada, émission suivie presque immédiatement suivi du talk-show de fin de soirée Cha-ba-da à TVA, le temps d'une saison.

La compétence et la polyvalence de celui qu'on qualifie déjà de touche-à-tout génial lui assureront d'être sélectionné par l'organisation de Céline Dion pour participer, en 1998, à la tournée mondiale de la chanteuse à titre de pianiste et de choriste. Cette expérience inespérée donne assurément à Gregory le goût de tourner avec un spectacle plus personnel. C'est ce qu'il fait en 2000 avec Deux pianos, quatre mains, en français et en anglais.

Alors qu'il se promène sur les scènes nord-américaines, il a l'idée d'une autre aventure particulièrement novatrice, celle de monter Noir & Blanc / Black & White, un concept artistique assez audacieux qui permet notamment au public de donner, sans trucage, des titres de chansons que l'artiste interprète directement sur scène sans aucune préparation. Un exploit de funambule musical rarement atteint, qui lui permettra d'être vu par des centaines de milliers de personnes sur les scènes canadiennes et, en 2004, de faire ses premières armes au théâtre Beacon à New York. Du spectacle Noir & Blanc sortira aussi, à la fin de l'année, un premier album intitulé "Gospel Live Noir et Blanc".

D'autres animations d'émissions et de galas pour les médias d'ici et d'ailleurs se succéderont mais on ne saurait passer sous silence cette exceptionnelle émission radio, diffusée par la Première chaîne de Radio-Canada depuis 2001, sous le titre Des airs de toi où ce passionné entretient son auditoire en conjuguant des anecdotes sur la vie contemporaine, en déclinant des commentaires sur des thèmes choisis et en liant le tout avec une grande diversité de pièces musicales enregistrées par divers artistes ou exécutées par lui-même, piano/voix, de son domicile. Un régal pour le coeur et l'esprit, Des airs de toi reste à l'antenne plusieurs années mais sera retirée de la grille à la fin de la décennie 2000.

Ce qui manquait encore au palmarès de Gregory Charles allait très bientôt se produire: devenir une star à part entière de la chanson internationale. Sa première composition originale à faire l'objet d'une sortie sur DC est mise en marché à la mi-2006. Un titre accrocheur "I Think Of You", une mélodie pop bien léchée, des arrangements R&B incontestablement réussis: un hit international en puissance. L'automne suivant voit la parution de son second album, intitulé lui aussi "I Think Of You": dix titres de sa composition, ainsi que la version espagnole de son méga succès, devenu "Sólo pienso en ti". L'album connaît un départ fulgurant et s'installe en tête des palmarès d'où il ne se voit délogé que par le phénoménal groupe Mes Aïeux.

Le versant francophone de sa carrière se concrétise avec un premier album dans la langue de Félix, "Loin de la lumière" qui paraît en 2007. Il se rend bientôt en France où, accompagné d'une formation de dix musiciens, il se produit dans la ville-lumière pendant trois mois en 2009, dans un spectacle intitulé Vous n'avez jamais entendu ça, au théâtre Déjazet. De cette expérience naîtra bientôt, à son retour au Québec, l'époustouflant Music Man, monté avec la collaboration de Serge Postigo à la mise en scène.

Toujours impliqué dans le monde choral, il est directeur artistique, depuis 2005, du Mondial choral de Laval. Cette tâche l'amène à se dépasser et à s'attaquer à quelques expériences-marathon comme cette intégrale de l'oeuvre des Beatles, soit l'interprétation de l'ensemble des 217 chansons du quatuor britannique reprises en six soirs consécutifs, avec l'aide de copains aussi allumés que lui et de 200 choristes, à raison de deux albums par soir en juin 2010.

Presque constamment en tournée, Greg trouve tout de même le temps de composer de nouvelles pièces et de les enregistrer tout en étant dans ses valises. C'est pendant son séjour en Écosse, où il se produisait une partie de l'été 2011 à Edimbourg, qu'il finalise l'enregistrement de "Quand j'ai dit" et a l'occasion d'en achever la mastérisation aux fameux studios Abbey Road, à Londres. Il revient à temps pour la sortie de l'album, à la fin de l'été. Si la demande occidentale se manifeste de façon aussi enthousiaste sur le reste de la planète, Gregory Charles n'a pas fini de gravir les marches du succès.

On peut visiter le site officiel de Gregory Charles.

Link: cartier love bracelet| Giuseppe Zanotti Outlet|http://www.shoesonlinebuy.com| www.portside.cccheap prom dressescheap prom dressescheap wedding dressesprom girl dressescheap wedding dressescheap prom dresses