Caroline
Néron

 Caroline Néron

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Caroline Néron 
Aussi connue sous --  
Naissance 1972   
Carrière professionnelle Depuis 2000   

Caroline Néron est facilement reconnaissable pour une grande partie du public, que l'on ait l'occasion de la voir en personne, sur affiche ou à la télévision. Quoi de plus normal! La dame fait carrière depuis plus de dix ans et a été de la distribution de plusieurs séries télévisées à succès. Qu'il suffise de nommer Diva, Réseaux ou Tribu.com pour que les souvenirs s'allument. Les années 2000 voient d'autres portes s'ouvrir devant les nombreux talents de la jolie blonde. En plus du cinéma où elle fait ses premiers pas, le nom de Caroline se retrouve bientôt sur les palmarès.

Il a suffi qu'on lui confie l'animation de quelques galas (Griffe d'or, Gala de la pub, MétroStar) pour que la fièvre de la scène devienne irrésistible. Ce dernier événement allait en être le principal déclencheur: son interprétation de chansons finalistes lui amène ses premiers contrats en tant que chanteuse. On lui propose un rôle dans la production locale de Grease aux côtés de Serge Postigo et de Véronic DiCaire, défi qu'elle relève avec aisance: ses deux passions, musique et théâtre, se trouvent réunies en un même spectacle!

Avec la complicité de Pascal Dufour, guitariste des Respectables, Marie-Jo Morin, Papillon, Éliane Marcaurelle et quelques autres amis, elle concocte bientôt, un premier album aux accents soul et pop qui paraît au début de l'été 2003, chez Diffusion YFB. "Caroline Néron" révèle une voix au timbre chaleureux, un sens du rythme inné et un répertoire allant de la ballade aux rythmes dansants qui lui attire de nouveaux fans. Les chansons "Qu'est-ce que t'attends?", puis "C'est juste d'l'amour" et "On en pleure"deviennent de bons succès. Presque au même moment, le film Eternal où elle tient le premier rôle paraît sur les écrans. Avec cette intrusion dans le domaine du film d'épouvante, le nom de la comédienne-chanteuse est plus que jamais à l'avant-scène. Sa participation à une autre aventure cinématographique lui vaut quelques honneurs: Ice Cold, un thriller de 26 minutes de Frédérick D'Amours se mérite le prix du Meilleur court-métrage au Screamfest de Los Angeles. En mai 2004, au Newport Beach Film Festival, Caroline elle-même sera déclarée Meilleure actrice de court-métrage pour son rôle dans ce film, tourné deux ans plus tôt. Faut-il voir un lien entre le titre du film et la ligne de bracelets et colliers Ice Crystal qu'elle lancera quelques mois plus tard?

La jeune femme qui fut d'abord mannequin avant de devenir comédienne adore prendre soin de son apparence. Outre sa collection de bijoux, elle se fait régulièrement promotrice des vêtements du designer Andy Thê-Anh. Ce souci de l'image se traduit également par une audace calculée dans la présentation et la promotion de son nouvel album, dès la sortie de "Reprogrammée" dont elle est co-productrice, au printemps 2006. Ce qui, il n'y a pas si longtemps, caractérisait le type femme fatale est maintenant un simple choix marketing et les critiques qui ne manquent pas de s'exprimer contribuent à leur façon à la mise en marché. Qu'en est-il du point de vue musical? Lorsqu'elle décide de jouer à fond la fibre sensuelle, Caroline fait appel à d'irrésistibles collaborateurs tels le duo hip hop Vice Verset qu'on entend dans "Colle toi à moi", Mario Chong qui lui donne la réplique dans "I Wanna Know" et Jordan, son alter ego pour "Sans contact". "Colle toi à moi" est d'ailleurs la pièce sur lequel Caroline et son équipe ont choisi de miser: proposée en tant que premier extrait musical, plus d'un mois avant la parution de l'album, elle sera l'objet d'un vidéoclip quelques semaines plus tard.

Dans les titres que la chanteuse livre en solo, la plupart co-écrits avec Céline Abric et mis en musique par Louis Côté, le pilier et réalisateur de ce second disque, on retrouve l'énergie dansante du premier album, mais en plus urbain. Les boîtes de nuit ne se feront pas prier pour enflammer le plancher de danse avec "Soul Sister", "Ma vie, ma vie", ou l'humoristique "Serial Shopper" tandis que les relectures façon Néron de "Call Girl", du tandem Plamondon / Gauthier et de "Ça va mieux" popularisée naguère par Ginette Reno, risquent de faire plutôt l'objet d'une écoute sélective, histoire de rétablir une certaine continuité avec les souvenirs des générations précédentes. L'avenir dira si ce repositionnement lui réussira.

On peut visiter le site officiel de Caroline Néron.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica