Karkwa

  Karkwa

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Stéphane Bergeron, Louis-Jean Cormier, François Lafontaine, Martin Lamontagne, Julien Sagot
Carrière professionnelle Depuis 1998   

Comme plusieurs groupes de jeunes musiciens, c'est à l'occasion d'une participation à Cégep en spectacle que les membres de Karkwa se font remarquer à l'extérieur de leur cercle d'amis. Ainsi, l'Office Franco-Québécois pour la jeunesse leur propose de représenter le Québec au prestigieux événement le Printemps du Québec à Paris à l'été 1999. De retour au Québec, ils s'impliquent dans divers projets comme les groupes Kalembourg, Redcore, Ludger et Mort de rire.

En 2001, ils participent ensemble, sous le nom de Karkwa, aux 7e Francouvertes et s'y rendent à la grande finale. Cet encouragement tombe à point et le groupe reprend la route avant de s'affairer à la préparation d'un premier album. C'est chose faite à l'automne 2003, quand paraît "Le pensionnat des établis" qui est accueilli unanimement par la critique. Outre le réseau qui les accueille depuis maintenant deux ans, des événements d'envergure souhaitent maintenant les inclure à leur programmation: Festival de Musique Émergente, Coup de coeur francophone de Montréal et de Québec, FrancoFolies de Montréal...

Le quintette que certains n'hésitent pas à comparer aux formations du mouvement britpop se voit avant tout comme une confrérie d'artisans désireux de traduire en musique et en chansons leurs états d'âme et leurs impressions sur le monde qui les entoure. À l'été 2005, le groupe retourne en studio avec celui qui sera leur coréalisateur, Pierre Girard, également collaborateur de Fred Fortin, Mara Tremblay et pour certains enregistrements des Colocs. Les résultats sont à la hauteur de leurs attentes et c'est un Karkwa plus confiant et efficace que jamais qui lance "Les tremblements s'immobilisent", maintenant chez Audiogram, début novembre. Chose inhabituelle chez un groupe en pleine émergence, les musiciens poussent l'audace à proposer à une icône de la chanson française déjantée, Brigitte Fontaine, de participer à l'album. Celle-ci accepte et créée la chanson "Red Light" en leur compagnie, pièce qu'elle interprète en duo avec le groupe. Au Gala de l'ADISQ, l'album se mérite le Félix de l'Auteur ou compositeur de l'année, ex-aequo avec Pierre Lapointe.

L'album paraît en France en 2007, au moment où le groupe songe déjà à un troisième opus. Les cinq musiciens, puisant à leurs récents coups de coeurs pour les chercheurs sonores Steve Reich et Philip Glass, appliquent la loi du less is more, donnant une esthétique épurée à l'album "Le volume du vent" qui, plus que jamais, accorde aussi une place de choix au souffle des voix. En cours de route, d'autres complices se joignent à eux, dont Patrick Watson, Olivier Langevin et le quatuor Cartier.

Le groupe est constitué de:

  • Stéphane Bergeron: batterie
  • Louis-Jean Cormier: guitares, voix
  • François Lafontaine: claviers, piano, vibraphone, choeurs
  • Martin Lamontagne: basse
  • Julien Sagot: percussions, vibraphone, glockenspielvoix

On peut visiter le site officiel de Karkwa.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica