Perdu l'Nord

  Perdu l'Nord

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Annick Beauvais, Chantal Bergeron, Éric Breton, Alexandre de Grosbois-Garand, Alexandre Dufresne
Carrière professionnelle Depuis 1995   

Si on retrouve le nom de Perdu l'Nord chez les disquaires depuis le début de la décennie 2000, le groupe n'en a pas moins connu ses premières sorties publiques au milieu des années 90. Dès le départ, le quintette allie une solide connaissance de l'approche traditionnelle québécoise à des intérêts pour d'autres formes de musique et de chant, témoignant de la fébrilité de la génération qui a grandi sur les traces de la Bottine Souriante.

Au moment où les Batinses donnent dans un métissage à saveurs punk et trash, ou Mes Aïeux taquinent la fibre funk-R&B sur fond de diableries, parmi des dizaines de démarches les plus diverses en la matière, les gars et les filles de Perdu l'Nord, misent sur des compositions originales où priment l'harmonie vocale et la chaleur des instruments à vent. Tout en assumant l'héritage euro-celtique, hautbois et flûtes diverses donnent à leur présence une touche champêtre fort appréciée. Dès 1995, la première mouture de Perdu l'Nord s'illustre en compagnie de Gilles Garand et de Dorothée Hogan lors de la Semaine du patrimoine vivant, tenue à Montréal. L'année suivante, c'est à l'événement Mémoire et racines de Joliette qu'ils font valoir leur son et leur répertoire. Une expérience qui sera répétée les années suivantes, entre FIAT, Grande rencontre et autres rassemblements de connaisseurs.

Pendant ce temps, les membres du groupe multiplient les expériences et se frottent à divers genres musicaux, ce qui contribue à alimenter le métissage d'influences qui devient un des aspects marquants de leur signature sonore. Alexandre de Grosbois-Garand, un des moteurs de la formation dès ses débuts, participe comme finaliste de l'Empire des Futurs Stars avec le groupe Orange étrange, en 1997. Son intérêt pour la flûte traversière et celui d'Annick Beauvais pour le hautbois contribuent de façon marquée au son du groupe que le public retrouve sur disque en 2000 sur l'album "Perdu l'Nord". Plus classiques sur les "Le loup dansant", "Le lac ben gelé" ou "Montréal et ses péreels féeriques", ces sonorités peuvent se faire exotiques lors d'incursions "Au large du temps".

Tout en constituant une fort opportune carte de visite, ce premier album éponyme leur vaut une nomination dans la catégorie Artiste de Musique du monde au gala alternatif des MIMI (littéralement Montreal International Music Initiative) en février 2001. Quelques mois plus tard, leur participation aux FrancoFolies de Montréal attire l'attention d'un public beaucoup plus vaste. Pendant ce temps, Alexandre s'implique avec les groupes Genticorum, en 2000, et Moïra deux ans plus tard. Il y fait la connaissance du réputé percussionniste Éric Breton qui rejoint bientôt Perdu l'Nord.

Après avoir participé à nouveau à plusieurs festivals dont les Fêtes de la Nouvelle-France, le groupe se retire en studio pour l'enregistrement d'un second album. C'est en avril 2003 que "Clair obscur" est accessible à leurs fans, regroupant douze chansons et pièces instrumentales inédites. Les textes de leur cru s'y font plus actuels et intimistes tels "Sou Manié", "Dans le bois" sans renier l'attrait de l'ailleurs dans "Caminando", "Tulum, Tulum" ni un certain humour en clair obscur comme en font foi les titres "Hydro-Libido" ou "Polska d'la rue Bordeaux".

Le groupe est constitué de:

  • Annick Beauvais: hautbois, clarinette, flûte à bec, voix

  • Chantal Bergeron: violon, voix (depuis 2003)

  • Éric Breton: percussions, voix (depuis 2000)

  • Alexandre de Grosbois-Garand: basses, flûte traversière, violon hardanger, voix

  • Alexandre Dufresne: guitares, mandoline, banjo, oud, pieds, voix

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • François Cyr: guitare, harmonicas, cuillères, voix (1995-1999)

  • Catherine Ledoux: violon, voix (1995-2002)

  • Julien Roy: percussions, bandonéon, voix (1995-2000)

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica