Oscar
Thiffault

 Oscar Thiffault

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Oscar Thiffault 
Aussi connu sous --  
Naissance 1912-1998   
Carrière professionnelle 1954-1998   

Après avoir travaillé une grande partie de sa vie dans les chantiers puis dans les usines de textile de la région de Drummondville, Oscar Thiffault connaît enfin le succès en 1954 avec "Le Rapide-Blanc", chanson dérivée d'une pièce de folklore et qu'il avait écrite vers 1935, alors qu'il travaillait à la construction d'un barrage d'Hydro-Québec au Rapide-Blanc, sur la rivière Saint-Maurice. La chanson est depuis devenue un classique, repris notamment par Aglaé, Colette Renard, Marcel Amont et Beau Dommage.

Quittant son emploi au milieu des années 1950 pour se consacrer à la chanson, Oscar Thiffault remporte du succès en tournée dans toutes les régions du Québec. Il lui arrive alors de se joindre à l'équipe de son ami Marcel Martel avec qui il grave quelques chansons en duo.

Le répertoire d'Oscar allie souvent des mélodies traditionnelles comme "C'est l'aviron" (pour ses hommages au rocket Richard et à Ti-Guy Lafleur) ou "À la claire fontaine" ("L'enterrement d'Nicodème") mais ses chansons humoristiques traitent généralement de sujets tirés de l'actualité: "Les parquomètres", "La télévision", "V'là l'Sputnik"... un peu à la façon de La Bolduc dont il est un des dignes successeurs. Ce qui ne l'empêche pas de s'adonner, à l'occasion, à la chanson à boire ou à des propos plus gaillards.

En 1965, Suzanne Valéry interprète "Le Rapide-Blanc" dans le film de Gilles Carle: La vie heureuse de Léopold Z. Par la suite on retrouve des chansons d'Oscar Thiffault au répertoire de plusieurs groupes marquants du renouveau de la chanson traditionnelle des années 70: le Rêve du Diable avec "Le bardu" puis "Le pont de Trois-Rivières", la Bottine Souriante avec "La banqueroute" et "Je parle à la française".

Oscar Thiffault connaît à nouveau un énorme succès dans la seconde moitié des années 70 avec "Y mouillera p'us pantoute", plus d'un demi-siècle après "Il a tant plu", adaptation signée Roméo Beaudry en 1923, de la même ritournelle américaine "It Ain't Gonna Rain No' Mo' ".

En février 1988 le film Ah! Ouigne in hin in! un documentaire dont certains passages tiennent du clip musical, du réalisateur Serge Giguère de l'ONF, consacré à la carrière d'Oscar Thiffault, se voit décerner le prix du Meilleur moyen-métrage par l'Association québécoise des critiques de cinéma lors des 6e Rendez-vous du cinéma québécois.

Source

Ce texte biographique a été rédigé par Robert Thérien, chercheur et spécialiste de la chanson québécoise et actualisé par l'équipe de Québec Info Musique.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica