Gabrielle
Destroismaisons

 Gabrielle Destroismaisons

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Gabrielle DESTROISMAISONS
Aussi connue sous --  
Naissance 1982   
Carrière professionnelle Depuis 1999   

Si certains ont vu dans cette jeune artiste une réponse locale à toutes les Britney Spears et autres jeunes vedettes du hit parade pop des dernières années, c'est sans doute à cause de son âge (elle avait 17 ans lors du lancement de son premier album "Etc..." en 2000) et de sa jolie frimousse. Cependant, le cheminement de Gabrielle Destroismaisons ne se compare pas vraiment à celui de la sexy diva américaine. Aînée d'une famille de six enfants, Gabrielle baigne littéralement dans la musique entre une mère pianiste et un père mélomane à la discothèque bien garnie. Toute jeune encore, elle se voit actrice et suit des cours de théâtre, encouragée par sa famille. C'est à ce moment que son professeur l'entend chanter et l'encourage à développer cet autre talent.

Quelques années plus tard, celle qui l'aida à développer sa personnalité scénique deviendra sa conseillère et son impresario. Des interprétations choisies, quelques appels bien placés, les choses se précipitent lorsque les Productions Guy Cloutier s'intéressent à l'adolescente et recrutent le réalisateur Nick Carbone en vue de préparer un premier enregistrement. À peine l'album est-il sur le marché que Luc Plamondon et son équipe lui proposent, à l'automne 2000, d'incarner le personnage de Fleur-de-Lys en alternance avec Marie-Ève Janvier dans la tournée québécoise de "Notre-Dame de Paris".

Avec des succès radio comme "Folle folie" et "Encore plus fort", "Etc..." se vend à plus de 100 000 exemplaires en quelques mois et vaut à son interprète deux trophées Félix, dont celui de Révélation de l'année en 2001, puis deux nominations au gala des Junos le printemps suivant. On la réclame de plus en plus. Dans le projet MixMania, elle est marraine du groupe des filles Aucun Regret et on lui confie le thème "Toucher le ciel" sur l'album qui en découle. À l'été 2002, on peut l'entendre aux FrancoFolies de Montréal en plus de sa propre tournée québécoise.

Mais déjà elle songe à un deuxième album. Celui-ci "La vie qui danse" paraît au printemps 2003, avec la collaboration de Fred St-Gelais, du groupe Hépatite B, et de plusieurs jeunes loups de studio. La chanteuse y montre ses talents d'auteure et de compositrice dans la chanson "J'ai tout donné" en plus de collaborer au texte de deux autres titres. Entre temps, Gabrielle participe à la seconde édition des Divas du Québec aux côtés de Nancy Dumais, Lulu Hugues, Sylvie Paquette, Francine Raymond, Michèle Richard et plusieurs autres.

Le premier extrait proposé aux diffuseurs "Suivre l'étoile" est accompagné d'un clip vidéo réunissant son jeune frère Samuel, sa soeur Marie-Ève et plusieurs amis. Tout comme dans son milieu familial, Gabrielle accorde une grande importance aux enfants et aux préadolescents qui forment une partie appréciable de son public. Il faut dire que ses chansons se veulent énergisantes et véhiculent les valeurs positives chères à la jeunesse comme en font foi plusieurs de ses titres: "La vie qui danse", "Je chanterai le temps". Le même élan se remarque dans les interprétations qu'elle inclut à son répertoire telles "Aimes-tu la vie comme moi" que chantait Boule Noire et autres succès d'artistes qu'elle admire. Parmi ses interprétations préférées, on en retrouve une qu'elle chérit particulièrement sur "La vie qui danse". Il s'agit de "Knockin' On Heaven's Door" chanson qu'elle chante en public depuis longtemps et qu'elle a intégrée à son album en guise de clin d'oeil à son père, grand fan de Bob Dylan.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica