Cindy
Daniel

 Cindy Daniel

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable N/D 
Aussi connue sous La petite Indienne  
Naissance 1986   
Carrière professionnelle Depuis 2002   

Mine de rien, depuis la parution de son premier album, en 2002, Cindy Daniel s'affirme lentement mais sûrement comme une des interprètes les plus stables de sa génération. Depuis son passage à la maison MP3, au milieu de la décennie, on a pu l'entendre dans des contextes les plus variés, révélant chaque fois une nouvelle facette de son talent.

Née à Montréal, Cindy Daniel rêve de chanter dès son jeune âge et prend les moyens pour arriver à ses fins. Cours de chant, de piano, elle vise une carrière de chanteuse et avant d'avoir atteint sa seizième année, la jeune fille trouve sur sa route les producteurs de la maison Tox. Habitués aux découvertes providentielles (Mitsou, les B.B., Dubmatique, etc.) ceux-ci mettent leur savoir-faire au service de celle qu'on surnomme déjà La petite Indienne. La nouvelle se répand et plusieurs artistes et compositeurs ne tardent pas à lui prédire un futur radieux, dont Johnny Hallyday, Jean-Jacques Goldman et Rick Allison.

Outre les chansons "Je te promets" de Goldman et "Entre nous" de Allison, les collaborateurs Louis Côté, Claude Sénécal et Serge Laporte lui proposent de quoi remplir un premier album de chansons à son image: douces, tendres et un peu mystérieuses, en plus de l'adaptation par Serge Laporte d'un ancien succès de Richard Anthony "Fiche le camp Jack" ("Hit The Road Jack" chantée à l'origine par Ray Charles) qui donne dans la chanson plus rythmée. Le projet se concrétise à l'automne 2002 sous le titre "La petite indienne" et vaut à la chanteuse sa première percée à la radio avec la chanson "Si tu veux partir".

Quelques mois plus tard, elle est choisie pour interpréter le personnage d'Elvira, premier rôle féminin dans le spectacle musical Don Juan, à être présenté au Québec et en France en 2004. La jeune Cindy y partagera l'affiche avec des artistes aussi divers que Jean-François Breau, Mario Pelchat, Philippe Berghella, Geneviève Charest, René Lajoie et Claude Gauthier. La troupe se rend ensuite à Paris où l'adaptation, par Félix Gray, de l'histoire du mythique personnage est présentée au Palais des Congrès.

Au cours de cette aventure, le chanteur Mario Pelchat qui a déjà mis sur pieds sa propre maison de production MP3 se montre intéressé à lui donner un coup de main. Comme son contrat avec Tox arrive à terme, les deux artistes et le manager de Cindy, Lionel Lavault, entreprennent la production d'un second album d'abord en France, puis à Montréal. "J'avoue", réalisé par U-Nam, est lancé au Québec début mars, en 2006. La jeune femme y cosigne six chansons dont "Sous une pluie d'étoiles" qui gravit le BDS (Broadcast Data System de L'ADISQ recensant les passages radio) tout en se faisant l'interprète de paroliers réputés tels François Welgryn, Marie-Jo Zarb, Frédérick Baron, Vincenzo Thoma et à nouveau Louis Côté pour les autres titres.

Au cours mois suivants, on peut l'entendre sur plusieurs projets spéciaux dont "Quand le country dit bonjour..." où elle reprend "Une promesse" d'André Lejeune. Suivent "MexiCanciones" et "Chansons à Gogo" qui lui permettent de diversifier son répertoire avec ses interprétations de "Pepito" et "Tous les garçons et les filles". Par ailleurs, la Fondation du cancer du sein du Québec emprunte l'une de ses chansons, "Entre nous", à l'occasion de l'album "Piano féminin", en soutien à cette cause humanitaire, alors qu'un nouvel album de Cindy "Le tout premier jour" paraît en magasin.

Link: cartier love bracelet| Giuseppe Zanotti Outlet|http://www.shoesonlinebuy.com| www.portside.cccheap prom dressescheap prom dressescheap wedding dressesprom girl dressescheap wedding dressescheap prom dresses