Lynda
Thalie

 Lynda Thalie

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Lynda Thalie 
Aussi connue sous --  
Naissance 1978   
Carrière professionnelle Depuis 2000   

Québécoise d'origine algérienne, Lynda compte parmi ses modèles autant Khaled que Madonna, sans parler des diverses influences musicales du Moyen-Orient, d'Afrique du Nord et d'Amérique du Nord. Encore étudiante, elle participe à diverses comédies musicales données en milieu scolaire, notamment à titre de coproductrice pour la présentation de Grease à l'école Sophie-Barat, en 1997.

En 2000, elle remporte le premier prix du collège Ahuntsic dans le cadre de Cégeps en spectacles. Inscrite au concours Ma première Place des Arts de la SACEF (Société pour l'avancement de la chanson d'expression française) l'année suivante, elle est lauréate dans la catégorie Interprète et s'y mérite aussi les prix Distinction et Radio-Canada.

En septembre 2001, Lynda Thalie participe au spectacle Québec-New York où elle chante en langue arabe le très approprié "Imagine" de John Lennon, en compagnie de Luck Mervil. La jeune artiste dont la promotion annonce un mélange de joie, de sensualité et de mystère se fait entendre de plus en plus fréquemment et participe aux FrancoFolies pour une première fois en 2002. En septembre, la maison de disques GSI lance "Sablier" un premier album à son image, réalisé par le multiinstrumentiste Nicolas Maranda, album qui fait place autant aux sonorités du oud et du derbouka qu'aux claviers, à l'échantillonnage et aux boucles sonores. Au printemps 2003, Lynda Thalie joue le personnage de la Rose dans l'édition québécoise de la comédie musicale Le Petite Prince. Celle qui décrit sa saveur musicale comme une «fusion entre le miel de l'Algérie et le sirop d'érable du Canada» séduit la critique et le public patiemment, au fur et à mesure de ses prestations.

À l'automne 2004, c'est au tour du Coup de coeur francophone de succomber à son charme et à sa voix qui allie les intonations de l'Afrique, du Moyen-Orient et du Québec. Sur le plan international, on peut dire que la carrière de Lynda prend un réel essor en 2005. En mars, elle représente le Canada à l'occasion de la Quinzaine de la Francophonie qui a lieu au Rwanda. Pendant l'été, elle retourne pour la première fois en 11 ans dans son pays natal où elle se produit sur scène (Alger, Annaba et Oran) et voit son spectacle télédiffusé par satellite sur Canal Algérie. Cette tournée coïncide avec le 40ième anniversaire de l'établissement de relations diplomatiques entre le Canada et l'Algérie.

L'année 2005 marque aussi l'arrivée du second album de l'artiste, en septembre. La chanteuse y est à nouveau entourée des musiciens Denis Courchesne, Jean-François Houle, François Taillefer ainsi que du réalisateur Nicolas Maranda auxquels s'ajoutent de nouveaux complices, Michel Bruno et Alex Ouellet. Outre ses propres chansons, écrites en collaboration avec ses musiciens, "Lynda Thalie", fournit l'occasion de découvrir quelques collaborations spéciales: Michel Rivard lui offre "De neige ou de sable" et Tristan Malavoy-Racine "Collier de jasmin". L'album, paru sur la nouvelle étiquette Carbone musique, contient aussi la chanson "Djouhar" une adaptation de "Pearls", de l'artiste de renommée internationale Sade et "Adieu mon pays" de Enrico Macias.

Mais le disque n'est qu'une entrée en matière pour celle qui s'impose avant tout sur scène. Les tournée se succèdent: après son spectacle intitulé Le Voyage, elle entame l'année suivante une tournée De neige ou de sable, d'après le texte de Rivard, tournée qui fait escale à de nombreux festivals et lui vaut quatre nominations au prochain gala de l'ADISQ et une autre au S.O.B.A (Sounds of blackness Award) de Montréal.

2007 est pour elle l'occasion de retourner du côté de l'Europe et de se faire entendre en Afrique du nord, au Moyen-Orient puis en Amérique latine. À Montréal, dans le cadre du Festival international de jazz, elle se produit devant une foule de près de cent mille personnes lors de sa participation à un passage de Rachid Taha.

Son prochain album "La rose des sables", qui paraît à la fin de l'été 2008, chez Musicor, allie plus que jamais son âme maghrébine ("Le rallye des gazelles", "Si je pouvais" ou "Mon amie la rose", la chanson de Françoise Hardy qu'elle interprète avec Florence K) et la chanson de charme avec la reprise du succès "Une femme amoureuse", popularisée par Mireille Mathieu et auparavant par Barbra Streisand ("Woman In Love", une pièce signée Barry Gibb). Cette fois, l'artiste algéro-québécoise semble en voie de s'imposer définitivement.

On peut visiter le site officiel de Lynda Thalie.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica