Richard
Abel

 Richard Abel

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Richard Abel 
Aussi connu sous --  
Naissance 1955   
Carrière professionnelle Depuis 1980   

Ayant débuté de façon autodidacte dès l'âge de huit ans, en observant sa mère toucher le piano familial, Richard Abel poursuit son apprentissage en étudiant le piano classique sans délaisser le répertoire populaire. À 18 ans, il se produit pour la première fois en concert et ne cessera d'y trouver plaisir tout en espérant apporter un peu de bonheur aux gens par son art. Inspiré par la présence scénique du célèbre Liberace en qui il reconnaît, au-delà du flamboyant personnage, un travailleur acharné et un modèle de discipline, le jeune pianiste québécois développe une approche personnelle où sa dextérité est mise en valeur de façon à la fois spectaculaire et humoristique.

Après quelques essais qui paraissent sur des 45 tours aujourd'hui introuvables, au fil des années quatre-vingts, Richard grave son premier album "Enfin!" en 1988 et présente son spectacle à la Place des Arts, à Montréal, en décembre de la même année. Celui-ci est suivi d'autres prestation au Centre National des Arts d'Ottawa et au Grand Théâtre de Québec. En 1990, il présence sous le titre de "Mélodies" un nouvel album regroupant ses nouvelles compositions et qui lui vaut sa première nomination au Gala de l'Adisq dans la catégorie Album instrumental de l'année. Déjà sa renommé dépasse les frontières et son travail l'amène à se produire devant les têtes couronnées et autres grands de ce monde de passage au Canada, sa musique instrumentale ne connaissant pas de barrières culturelles.

Tout en se produisant pour un public de plus en plus étendu, Richard Abel grave presque annuellement son nouvel album, immanquablement nominé et de plus en plus souvent lauréat du Félix de l'Album instrumental de l'année (1992, 1997, 2001). Des interprétations de succès tant québécois qu'internationaux y voisinent les airs classiques et quelques-unes de ses nouvelles compositions. Le pianiste est aussi régulièrement sur les rangs pour les Juno Awards et voit plusieurs de ses albums se mériter le Disque d'or, dont deux atteignent la certification Disque platine (100 000 exemplaires vendus), soit "Pour le plaisir vol.1" et "Inspiration classique".

Les tournées le mènent aux États-Unis, en Europe et à Hong Kong (Gala Miss China). En 1996, il joue en première partie du Glenn Miller Orchestra à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, à Montréal. La parution de l'album "Richard Abel Live" en 1999, qui révèle une présence scénique fort différente de ce qu'on peut imaginer en écoutant ses albums au contenu plus mélancolique, est assortie d'une vidéocassette du même titre.

À peine l'artiste a-t-il célébré ses vingt ans de métier qu'il effectue une tournée-croisière sur le bateau Queen Elisabeth en 2000. Celle-ci est suivie du double album "Inspiration classique" enregistré avec l'Orchestre Philarmonia de Prague. Suite au succès sans précédent de cet album, Richard Abel revient au répertoire populaire et à la composition avec "Romance" où les thèmes de films comme "Bilitis" et "Out Of Africa" alternent avec le "Tango To Evora" de Loreena McKennitt, "La chanson des blés d'or" ou le "Concerto pour une voix". Exceptionnellement, Carole Caza prête ici sa voix à l'oeuvre de St-Preux. "Romance" est aussi une occasion d'innover pour l'artiste romantique qui inclut à ce nouveau disque une partie interactive CD-ROM.

On peut visiter le site officiel de Richard Abel.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica