Les
Collégiens Troubadours

 Les Collégiens Troubadours

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous Les Fantaisistes de la chanson  
Membres de la formation Claude Duguay, Claude Gosselin, Claude Mercier, Gaston Rochon
Carrière professionnelle 1950-1965   

Fort populaires à la radio et pendant les premières années de la télévision locale, le quatuor vocal Les Collégiens Troubadours fut quasiment absent de la discographie québécoise malgré une existence qui allait s'étendre sur quinze ans, de 1950 à 1965.

De véritables collégiens à l'origine, alors qu'ils forment un quatuor auquel ils donnent d'abord le nom de Fantaisistes de la chanson, en 1950, ils ne tardent pas à devenir des vedettes auprès des auditeurs et des téléspectateurs de Québec puis dans toute la Belle Province. Une de leurs premières participations radiophoniques a lieu à l'émission Contes et mélodies de chez nous, en janvier 1951, sur les ondes de CKCV. Le mois suivant, ils célèbrent leur première montréalaise en se présentant à La pause qui rafraîchit.

Les quatre vocalistes s'intéressent autant aux chansons de folklore et aux oeuvres plus récentes, les habillant chacune d'accents jazzé, latin ou plus 'choral', aussi bien qu'aux créations inédites. C'est Gaston Rochon qui, en plus de chanter la partie basse, voit aux arrangements des chansons interprétées par le groupe (plus de 500 pendant la carrière du quatuor). Les autres membres se partagent les voix tout en participant à la mise en scène et au choix musical: Claude Mercier est baryton, Claude Gosselin ténor et Claude Duguay ténorino

À l'été 1951, devenus Les Collégiens Troubadours, ils se voient confier une émission d'un quart d'heure hebdomadaire, chaque jeudi soir, à Radio-Canada, tout en continuant de ravir les auditeurs de la Capitale, sur les ondes de CHRC. En tout, ce seront une centaine d'émissions télévisées qui accueilleront les quatre jeunes gens, dont une série de 26 émissions filmées pour la Société Radio-Canada et diffusées à partir du mois d'octobre 1956.

En 1958, c'est aux Collégiens que revient l'honneur de créer la chanson "Viens avec moi et tu verras", composition de Germaine Dugas et lauréate de la deuxième édition du Concours de la chanson canadienne. La même année, ils sont une des attractions au Gala des Splendeurs, le même où le public découvre instantanément un jeune homme de Thetford Mines, Michel Louvain. Contrairement à ce dernier, les Collégiens ne gravent que quelques disques sur diverses étiquettes telles que Météor, Pathé et Variétés, sans oublier leurs hymnes à la nouvelle fête de la neige qu'est le Carnaval de Québec: "Bonnes gens, chantez, dansez" et "Joyeux Carnaval".

L'été 1958 amène une modification à l'intérieur du groupe. Claude Mercier doit quitter ses confrères pour aller poursuivre ses études à Paris. Il est remplacé par Guy Lepage, qui est une autre vedette des premières célébrations carnavalesques. Tout en continuant de s'approprier une sélection de chansons de répertoire, les Collégiens Troubadours se font également les interprètes de jeunes auteurs qui feront plus tard leur marque dans le paysage de la chanson: Sylvain Lelièvre et Gilles Vigneault. Après avoir contribué aux arrangements du premier disque de ce dernier, en 1962, Gaston Rochon devient le directeur musical et arrangeur attitré de celui-ci à partir de son second album, l'année suivante.

La fulgurante ascension du barde de Natashquan ne devait laisser à son nouveau collaborateur que peu de temps à consacrer à son groupe. Les autres membres du quatuor en prennent conscience et choisissent des carrières diverses, gardant un souvenir précieux de leur aventure de Troubadours.

Trente-sept ans après la fin du groupe, la musicienne Sylvie Genest, aussi chercheure à l'UQÀM, publie chez les Disques Mille-Pattes un album retraçant le parcours du quatuor, "Les Collégiens Troubadours 1950-1965". Le disque paru à l'automne 2002 fait suite à un patient travail de cueillette d'archives et d'entrevues avec les membres du groupe et des gens de leur entourage.

Le groupe était constitué de:

  • Claude Duguay: voix, ténorino

  • Claude Gosselin: voix, ténor

  • Claude Mercier: voix, baryton (1950-1958)

  • Gaston Rochon: voix, basse

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Guy Lepage: voix, baryton (1958-1965)

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica