La
Chango Family

 La Chango Family

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous Clandestino, Bougez Bougez, Changolos, Los Gravos  
Membres de la formation Mario, Mélissa, Anit, Didace, Gabou, Lundo, Marco, Maruchka, Sylvio, Funky Francky, Matéo
Carrière professionnelle Depuis 2000   

Pas évident de définir le style musical de la Chango Family et pourtant si facile de se laisser emporter par ses couleurs et ses rythmes! Le communiqué accompagnant la sortie de leur second album, "Babylon Bypass" au printemps 2005, proclame que «La Chango Family défie les frontières du monde pour partager sa philosophie de paix et de fraternité». Attitude et propos avec lesquels on ne peut qu'être en accord, étant donné le combat actuel pour la diversité culturelle, rendu nécessaire par l'omniprésence de modèles homogénéisés, sans couleur propre! Et des couleurs, La Chango Family en recèle à profusion. Le nom même du groupe, exotique s'il en est, a au moins une demi-douzaine de significations dans autant de régions du monde, depuis la Roumanie où il désigne le nom d'une tribu tzigane jusqu'à Cuba où Chango est une déité de la musique et de la fête!

À Montréal, c'est surtout le nom choisi par une dizaine de musiciens réunis autour d'une véritable petite famille, formée du compositeur-guitariste-chanteur Lundo et de la percussionniste Maruchka. De retour d'un voyage au Mexique, ceux-ci s'entourent bientôt de Tika et Claudanie, les premiers complices Clandestino. À l'atmosphère de fiesta latine s'ajoutent bientôt les influences gitanes, reggae, africaines ou maghrébines, puisant dans l'énergie émanant des cultures de cinq continents. La trompette, la mandoline et les percussions de la Chango Family se marient aux instruments plus standards que sont la guitare, la basse et le violon, en un ensemble festif que des commentateurs ont comparé successivement à la Mano Negra ou aux Négresses Vertes.

Ce cocktail enjoué qui évoque de multiples aspects de la cultura mondiale leur vaut d'être les gagnants de l'édition 2001 des Francouvertes, concours où leur chanson "C'est pas la fin du monde" est également primée par la Fondation SOCAN. Mais la famille musicale Chango a la bougeotte: deux membres de Kaliroots (Sébastien et Jean-François) participent aux premiers élans du groupe puis s'en vont rejoindre le Cirque du Soleil, alors que Némo s'en va rejoindre les Faux-monnayeurs de Tomàs Jensen. Une renommée croissante et la participation du groupe à l'émission Bande à part leur facilitent les choses pour concrétiser un premier album sur la réputée étiquette Audiogram à l'automne 2002. Succès imprévu sur les ondes pour "Paramatman", participation multiple au Coup de coeur francophone (Montréal, Québec, Toronto), le public en redemande. Sous une forme ou l'autre car des cellules musicales à géométrie variable se dessinent; notons entre autres une participation au Festival international de jazz de Montréal en formation acoustique, sous le nom de Bougez Bougez.

Les rythmes chaleureux n'y sont pas la seule caractéristique de leur répertoire, la flexibilité du texte faisant également place à une autre dimension ludique, parfois cynique, qui se passe au niveau des mots et des phrases, avec des expressions comme "des plaies à recoudre avec du fil à r'tordre" ou "son naturel r'vient au goulot"... Tout en se faisant très lucide avec des titres comme "Rien n'va plus" ou "Joyeusement désespéré", "Chango Family" transpire cet appel à la fête, sur rythmes hybrides où les modulations orientales ou andalouses se marient aux racines reggaes antillaises tout en s'approchant parfois de la chanson française comme dans "Pierrot" ou "Joyeusement désespéré". Comme quoi la lucidité n'est pas forcément triste!

L'aventure musicale se poursuit de plus belle: de 2001 à 2003, La Chango Family participe aux FrancoFolies de Montréal. À l'été 2004, c'est en Europe qu'il faut les chercher: une tournée de 35 spectacles en 28 jours qui les mène entre autres au Festival de jazz de Montreux (Suisse) où la Chango Family se voit décerner le Prix du Public, et aux FrancoFolies de Spa (Belgique). Se considérant comme des activistes musicaux en état de guérilla culturelle, les membres du groupe décident de rapatrier leur mode de fonctionnement et c'est sur sa propre étiquette indépendante Zion Zone, label équitable à l'exemple de leur implication pour une façon différente de vivre, que paraît "Babylon Bypass". Les thèmes abordés y sont plus directs: "World Peace Riot", "Liberation Work" ou "Otro mundo" sont des titres assez évidents. "La Cocaracha" vise autant les célèbres arches jaunes de la restauration rapide que les pratiques discutables des géants de l'économie mondiale. "Bamba po' los Ricos" renoue avec la source traditionnelle de la rengaine mexicaine en chansonnant de belle manière les... 'Ricains! Un deuxième disque enregistré lors de spectacles en diverses salles montréalaises, donne la pleine mesure des prestations changolesques, avec la participation d'invités d'horizons divers, tels Elage Diouf ou des membres de Convoy Cubano, Syncop et Dobacaracol.

La sortie de ce nouvel album, qui souligne par la même occasion des cinq ans d'existence du groupe, est immédiatement suivie d'une tournée québécoise en avril et mai 2005, laquelle s'étale vers l'ouest canadien en juin puis est suivie d'un retour en Europe à partir de juillet. On ne sera pas surpris d'apprendre que La Chango Family a aussi été choisie parmi les porte-parole de la campagne Pour un commerce équitable, d'Oxfam, tout comme Yvon Deschamps, les Cowboys Fringants, Michael Stipe (REM), Angélique Kidjo, le comédien Antonio Banderas, Alanis Morissette ou Thom York (Radiohead).

Le groupe est constitué de:

  • Mario Allard: saxophones, flûte traversière

  • Mélissa Bertulien: voix

  • Anit Ghosh: violon, mandoline, guitare électrique

  • Didace Grondin: guitare, skank

  • Gabriel Lajoie: basse, contrebasse

  • Lundo (Xavier Vacher): voix, guitare

  • Marco: congas, vibraslap, cloches, sifflet

  • Maruchka (Julie Roman): djembé, voix, derbouka, bongo, percussions fines

  • Sylvain Plante: batterie, djembé

  • François Therrien: voix, clarinette, accordéon, wurlitzer, Hammond B3, Rhodes, piano

  • Mathieu Van Vliet: trombone

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Véronique Cormier: claviers, accordéon

  • David

  • Dom: trompette

  • Sébastien Jean: trompette

  • Kettie: choeur

  • Marylin: choeur

  • Michaël - Tika: basse

  • Léo Piché: percussions, timbales, congas

  • Claudanie Poirier: shakers, voix, didgeridoo

  • Jean-François Thibault: trombone

On peut visiter le site officiel de la Chango Family.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica