Le
25ième Régiment

 Le 25ième Régiment

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Karol Dicaire, Maurice Métayer, Robert Métayer, Georges Thurston
Carrière professionnelle 1967-1971   

Le choc électrique que les Beatles ont administré à la musique pop avec la sortie de "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band", en 1967, a eu un impact majeur sur la plupart des groupes musicaux de l'époque. Ce fut particulièrement le cas chez cette formation de Saint-Jérôme dans la région des Laurentides, tant pour certains emprunts au répertoire des célèbres Britanniques et le goût d'une certaine recherche que dans leur présentation visuelle au moment de son premier 45 tours, sans oublier leur nom qui évoquait à sa façon l'environnement du célèbre Sergent. Jusqu'à ce moment, les jeunes musiciens avaient porté des appellations diverses comme les Barons et les Révoltés, noms qu'ils ont successivement abandonnés à mesure que l'on constatait leur utilisation par d'autres ensembles musicaux. Dans ce dernier cas, ce n'est qu'après avoir gravé un 45 tours ("Elle m'appartient", version de "Under My Thumb") qu'ils prennent connaissance du succès que remporte un quintette de la région de Québec sous le nom des Révoltés.

Après un peu plus d'un an d'existence, les voici donc qui se rebaptisent Le 25e Régiment et signent avec la maison de disques Apex, ou plus exactement la Cie Compo, basée à Lachine. Leur premier 45 tours regroupe naturellement une version des Beatles "Lucie sous un ciel de diamants". Celle-ci est jumelée à une adaptation de "My Mammy", standard d'Al Jolson popularisé en 1928. Mais c'est avec un titre des Fireballs "Bottle Of Wine" devenu "C'est bon signe" qu'ils s'imposent sur les palmarès début 1968, partageant allègrement ce succès avec la version concurrente de Chantal Renaud.

Le Régiment compte maintenant dans ses rangs un nouveau guitariste-chanteur qui succède à Guy Limoges, en la personne de Karol Dicaire, jusqu'alors membre des Astérix. On est à l'été 1968 et le groupe qui a le vent dans les voiles s'inscrit à l'Agence P.G. dirigée par Pierre Gravel et qui voit aux carrières d'un grand nombre de groupes, depuis les Topazes et les Mousses jusqu'aux Intrigantes et aux Les Sinners en passant par les Les Gants Blancs et les Les Hou-Lops. Alors qu'ils s'élancent à fond dans les nouvelles avenues musicales du psychédélisme et autres tendances underground sur scène, leur production discographique s'oriente dans d'autres directions. On peut ainsi entendre le 25e Régiment s'en prendre à une chanson de La Bolduc "Le petit bonhomme avec le nez pointu" ou de La famille Soucy avec "Les fraises et les framboises" rebaptisée "Les fraises à bicyclette".

Le passage à la maison de production de Tony Roman, Canusa et son étiquette Révolution, est donc marqué d'un changement de son et d'image pour le groupe. Visuellement, on remarque la présence d'un nouveau venu qui ne tardera pas à faire sa marque. Pour l'instant Georges Thurston arbore une coiffure afro, à la Jimi Hendrix, et se présente à la télévision, guitare Flying V en main. Pour l'anecdote, signalons que celle-ci était un modèle unique appartenant à Karol, bricolé par le père de celui-ci à partir d'une modeste Silvertone et d'une planche de pin. Bientôt Georges devient le principal chanteur sur certains succès comme "Vénus" du groupe hollandais Shocking Blue. Déjà on sent un plus grand attrait pour la composition, la face B étant occupée par une composition signée Dicaire et tout à fait dans l'air du temps, la très pacifiste "Aimez-vous les uns les autres". Ce sera aussi le cas de Georges qui propose la fantaisiste "Toute all-dressed" et de Réjean qui fournit au groupe son dernier succès "Crescent Street" en 1970. Ces années sont aussi marquées par la participation à des tournées comme Superswing et Musicorama.

Emportés comme plusieurs autres groupes par le ressac des années 70, les musiciens tentent une nouvelle approche avec l'album concept "Ecology" qui s'avère un fiasco commercial et fera paradoxalement la joie des collectionneurs quelques décennies plus tard. Suite à cet échec, les membres restants tentent une nouvelle fois leur chance sous le nom de S.T.P. qui grave un unique 45 tours avant de se disperser. La plupart des membres demeurent toutefois dans le domaine musical, que ce soit au sein d'autres groupes ou en tant qu'artiste soliste, le plus remarqué étant le chanteur Georges Thurston qu'on identifiera au patronyme de Boule Noire, originellement le titre de son premier album, en 1976.

Le groupe a compté dans ses rangs:

  • Raynald Chaumont: guitare (1970-1971)

  • Michel Desjardins: batterie (1966-1968)

  • Karol Dicaire: guitare, chant (1968-1970)

  • Richard Gendreau: basse (1971)

  • Yves Ladouceur: guitare (1966-1967)

  • Réal Latendresse: guitare (1967)

  • Jean-Louis Leclerc: batterie (1966-1968)

  • Réjean Légaré: piano (1969)

  • Guy Limoges: guitare (1966-1967)

  • Pierre Martin (Sébastien): batterie (1968)

  • Maurice Métayer: batterie (1968-1971)

  • Robert Métayer: basse (1966-1971)

  • Réjean Ruel: orgue, guitare, chant (1966-1969; 1970-1971)

  • Georges Thurston: chant (1969-1971)

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica