Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Paul Bellemare 
Aussi connu sous Polo Bellemare, Polo  
Naissance 1956   
Carrière professionnelle Depuis 1977   

La sortie de "Chansons à boire et déboires Vol.1" marque un retour aussi agréable qu'inattendu pour le frére Polo, descendu de ch'val mais toujours aussi fringant. C'est entouré de ses Méchants Moinôs, Marc-André Lalonde et Denis Lavigne que Polo se lance cette fois à la poursuite des célébrations estivales.

Mais pour qui viendrait de découvrir le flamboyant personnage, Polo n'en est pas à ses premières aventures musicales. Les frères Bellemare sont des inconditionnels de musique et de rassemblements festifs depuis l'enfance. Au moment où la jeunesse se précipitait sur les albums des Black Sabath, Alice Cooper et autres rockers du temps, l'adolescent découvre la musique des Charlebois, Claude Dubois tout comme les autres tendances majeures de la musique anglo-américaine: progressif, glam-rock et bientôt les premiers balbutiements du punk-rock. On raconte que c'est après avoir vu les New York Dolls qu'il se découvre un attrait plus prononcé pour la scène.

Avec son frère aîné Pierre, Polo fonde le premier et un des rares groupes punk-rock québécois, au moment où ce mouvement de ras-le-bol prend son essor au milieu des années 70, à avoir affiché chez nous l'allure et l'attitude punk-rock. Le groupe Danger fait plutôt contraste avec la mouvance folk-progressive qui est le lot des Beau Dommage, Harmonium et autres artistes majeurs de la décennie précédente.

Après quelques années de galère et un succès d'estime, chacun s'adonne à diverses activités. Polo quant à lui, a toujours allié divers talents tant pour le dessin (logos, pochettes de disques, décors), la peinture, l'écriture que la musique. Lui et son autre frère, André, forment le groupe Dédé Traqué à la fin des années 80.

Peu après avoir lancé l'album de rap'n rock "Té qui toé?", avec Dédé en 1992, Paulo élabore un nouveau projet musical et s'entoure d'amis qui ont pour noms Thibaud de Corta, François Lalonde, Gilles Brisebois, Mara Tremblay, Denis Lavigne, Alain Quirion et Bobby de Melo. Les Frères à Ch'val sont nés! Bien que d'inspiration rock et country, le groupe affiche aussi diverses affinités, notamment avec le reggae et certains rythmes latins. La formation grave trois albums, connaît plusieurs succès auprès d'un public d'étudiants et de jeunes adultes et écume le territoire québécois pendant la majeure partie des années 90 avant de se dissoudre au tournant du nouveau siècle.

Tout en continuant de s'adonner à différentes formes d'écriture, le guitariste-chanteur et leader naturel profite de ce répit dans son parcours pour apprendre à jouer de nouveaux instruments dont le charango qui donnera son nom à un titre qu'on retrouve sur son premier album en solo "Citoyen du monde", lancé en avril 2002. Sans délaisser les guitares, il s'entoure d'une équipe de cuivres qui donne à ses nouvelles chansons un fini tropical. Celui qui avait déjà démontré ses affinités avec le rythme reggae au temps des Frères à Ch'val ("Rastafarwest", "Mon voisin", etc.) récidive avec la chanson-titre et se fait plus éclectique que jamais en proposant entre autres une salsa "Señorita Conchita", une biguine "On peut pas tout avoir", un ska-punk "1-800 je dénonce" et un autre plus trad avec "Quelqu'un comme toé".

Cette année-là, Polo est de toutes les scènes: Fête nationale du Québec sur les Plaines d'Abraham, le 23 juin, FrancoFolies de Montréal, Envol et Macadam, et il termine l'année au Club Soda pour deux soirées mémorables où ses anciens complices viennent célébrer le 10e anniversaire de fondation des Frères à Ch'val. Un album réunissant les captations CD et DVD de ce spectacle, "Polo et les fréres Live", est proposé au public à l'automne 2003. Les chansons du groupe et de l'album solo de Polo s'y côtoient en un "Méchant party" sous le signe d'une vitalité critique.

Cette parution est suivie d'une tournée promotionnelle qui mène Polo et sa bande aux quatre coins du Québec et des provinces avoisinantes. Il mijote également un projet de série télévisée, un sitcom dont le titre provisoire serait Mon voisin d'en haut, visant à briser les tabous qui entourent encore les problèmes raciaux, les drogues et autres sujets qui préoccupent une part appréciable du public de chaque génération. Celui-ci se concrétisera peut-être un jour...

Tout au long de ses pérégrinations, l'auteur-compositeur et interprète qui est un altermondialiste convaincu marie ses chansons à divers rythmes et sonorités qui ne connaissent pas de frontières: Afrique, Caraïbes, Québec, Amérique profonde, toutes les cultures l'inspirent. Il forme brièvement un duo avec un ami marocain, Lekbir Halili, et réalise l'album "Maktoub" en 2006. Bien qu'ayant bénéficié d'une diffusion plus restreinte, l'expérience amène de nouvelles occasions de rencontres musicales.

Toujours animé d'une approche good time, il revient en force au printemps 2009 avec deux autres Méchants Moinôs pour un nouveau projet réunissant de nouvelles compositions: "Y paraît", "Une bonne chicane de famille", quelques reprises du répertoire chevalin et des adaptations personnalisées de titres des Kinks, Rolling Stones et du mémorable "Surfin' Bird" des Trashmen re-nommé "Face de beu". La cuvée est dotée du titre évocateur "Chansons à boire et déboires Vol.1"...

On peut visiter le site officiel de Polo.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica