Gildor
Roy

 Gildor Roy

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Gildor Roy 
Aussi connu sous --  
Naissance 1960   
Carrière professionnelle Depuis 1990   

Né en Abitibi, Gildor Roy grandit cependant à Rigaud, municipalité rurale à une cinquantaine de kilomètres de Montréal. Issu d'une famille qui voue un véritable culte à la musique country de Hank Williams, Buck Owens, Hank Snow et Lyle Lovett, il se produit tout d'abord dans les soirées de famille dans la grange attenante à la terre de ses parents. À l'adolescence, il se tourne vers le rock et fait la tournée des bars avec des amis musiciens. Après trois années passées à l'École nationale de Théâtre, Gildor Roy en ressort en 1983 et se voit immédiatement confier des rôles à la télévision, au théâtre et au cinéma.

En 1989, il se produit pour la première fois comme chanteur devant un vaste public alors que Louise Latraverse en fait sa Star d'un soir, à l'émission de TVA. L'intérêt est tel qu'il monte un spectacle country avec sa soeur, sa tante, son père et quelques amis comédiens en avril 1990 à La Licorne où tient l'affiche pendant douze soirs. Un contrat d'enregistrement avec la maison Passeport mène à la sortie, en juin 1991, de la chanson "Donne-moi un bec" qui connaît un vif succès populaire. Quelques mois plus tard, son premier album "Tard le soir sur la route" est encensé par la critique et reçoit le Félix de l'album country-folk en 1992. Outre ses créations originales dont plusieurs sont signées Gaston Mandeville, Gildor reprend le succès de Paul Brunelle "Le train qui siffle", "L'ami de la nature" sur un texte de Verlaine et l'ultime classique de la chanson C&W québécoise "Quand le soleil dit bonjour aux montagnes" devenue "Cuando el sol" en espagnol. En octobre et novembre de la même année, Gildor présente sur la scène de La Polonaise, à Montréal, son nouveau spectacle à saveur country-rock qu'il promène dans une vingtaine de villes du Québec entre février et mai 1993.

"Une autre chambre d'hôtel", son deuxième album, connaît également beaucoup de succès et reçoit le Félix de l'album country-folk en 1994. Le comédien-chanteur présente ses nouvelles chansons dans des festivals au cours de l'été et aux FrancoFolies de Montréal en septembre 1994, puis au Spectrum de Montréal et dans quelques bars de province en avril et mai 1995. Après le lancement de "Plein l'dos", son troisième album, Gildor Roy donne un spectacle au Spectrum de Montréal en mai 1996. À l'automne, il remporte une troisième fois le Félix de l'album Country de l'année.

À la télévision, Gildor Roy a co-animé l'émission Trois gars un samedi soir, de septembre 1993 à mai 1994, à Radio Québec (maintenant Télé Québec) et quelques émissions de Country centre-ville (SRC) et Ad-lib (TVA) en 1993 et 1994. Comme comédien, on a pu le voir dans les téléromans Terre humaine (SRC, 1978-1984), À plein temps (RQ, 1984-1988), Épopée rock (TVA, 1985), Le grand remous (SRC, 1988-91), Super sans plomb (SRC, 1989-1990), Robin et Stella (RQ, 1992-), 10-07 (TQS, 1995-1996), Km/h (TVA, 1998- ) et la série canadienne Sirens (CTV). Il a également joué dans les téléséries Des fleurs sur la neige (SRC, 1990), The First Circle (CBC, 1990-1991), Les grands procès (L'affaire Dion, 1994) et Miséricorde (TQS, 1995) ainsi que dans le téléthéâtre Hosanna de Michel Tremblay.

Au cinéma, il a tenu des rôles dans Le crime d'Ovide Plouffe (1983) de Denys Arcand et Gilles Carles, Le grand jour (1988) de Michel Tremblay, Perversion (1988) de Yves Dion, L'amour de ma vie de Michel Langlois, Blanche est la nuit (1989) de Johanne Prégent, Le party (1990) de Pierre Falardeau, L'assassin jouait du trombone (1991) de Roger Cantin, Requiem pour un beau sans coeur (1992) de Robert Morin, La Florida (1993) de Georges Mihalka, Louis 19 (1994) de Michel Poulette et Karmina (1996 de Gabriel Pelletier.

Au théâtre, il a notamment joué dans Chute libre, Bienvenue aux dames, Ladies Welcome, Aurore l'enfant martyre, L'opéra de Quat'sous et Bousille et les justes (1996). Gildor Roy a remporté, pour son rôle dans L'Affaire Dion, le Golden Sheat Award de la meilleure interprétation dramatique (1995). Il a également animé des émissions régulières à la radio à CKOI (Verdun) et CKMF (Montréal).

Au printemps 2002, il est le porte-parole de l'exposition Cow-boy dans l'âme, au Musée de la civilisation, à Québec, exposition portant sur la culture country et le mythe western depuis les premiers explorateurs de la Nouvelle-France jusqu'aux avatars des héros des Plaines, au cirque, au cinéma, en musique et en bandes dessinées.

Source

Ce texte biographique a été rédigé par Robert Thérien, chercheur et spécialiste de la chanson québécoise et actualisé par l'équipe de Québec Info Musique.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica