Duo
Similia

 Duo Similia

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Annie Labrie, Nadia Labrie
Carrière professionnelle Depuis 1998   

Quatre albums en six ans, voilà qui est plutôt rare voire impensable chez la plupart des artistes de la scène pop. Dans le milieu de la musique classique cependant, la chose est moins rare. La chose s'explique entre autres par l'étendue de l'auditoire qui peut facilement s'étendre à plusieurs pays et continents. Et lorsque la proposition artistique se démarque, comme c'est le cas du duo formé par les deux soeurs Nadia et Annie Labrie, la chose est encore plus évidente.

Mais revenons un peu en arrière: après des études au Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec, à Rimouski, les deux jeunes musiciennes se rendaient suivre des cours de perfectionnement à l'étranger puis complétaient une maîtrise en interprétation, l'une à l'Université de Montréal et l'autre à l'Université Laval, au milieu des années quatre-vingt-dix. En 1998, Nadia qui venait de tourner sur trois continents avec l'OMJM (Orchestre Mondial des Jeunesses Musicales) obtenait la Médaille du Gouverneur Général du Canada. La même année naissait le Duo Similia où la flûtiste fait équipe avec sa jumelle Annie à la guitare.

Lauréates du Concours de musique du Canada à plusieurs reprises, on a pu les entendre à de nombreuses émissions dont Faites vos gammes et Fête de la musique, animées par Angèle Dubeau à la télévision radio-canadienne. On a également pu voir les jumelles à quelques occasions dans des messages publicitaires de Loto-Québec.

Adeptes de mélodies fines, les deux musiciennes sont sensibles tout autant au répertoire des siècles passés qu'aux oeuvres de compositeurs plus contemporains. Un premier album est enregistré en 2001 où l'on retrouve un large panorama de pièces adaptées pour flûte et guitare, depuis Pergolesi et Bach jusqu'à une création de Patrick Roux datant de 1996, en passant par "Méditation", extrait de Thaïs de Jules Massenet, "Salut d'Amour" d'Edward Elgar ou la pièce titre "Cantabile" de Niccolò Paganini.

Pour leur second album "Nota del sol", les musiciennes affichent ouvertement leur intérêt pour la musique sud-américaine notamment le Brésil de Celso Machado et l'Argentine du guitariste Maximo Diego Pujol dont elles reprennent la "Suite Buenos Aires" et deux autres pièces évoquant le rythme du candombe. De ce pays ensoleillé, elles ramènent aussi l'Histoire du Tango à la façon d'Astor Piazzolla: "Bordel 1900", "Café 1930", "Night-Club 1960" et "Concert d'aujourd'hui". Ce style si caractéristique est également présent sous la forme plus traditionnelle "Milonga" et par l'interprétation d'un titre aussi récent que le "Tango" du Français Érik Marchelie, composé en 2000. "Nota del sol" mérite au duo le Félix de l'Album de l'année, catégorie Instrumental au Gala 2004 de l'ADISQ.

Leur prochain défi: s'attaquer à quelques Fantaisies choisies. Ce genre qui était particulièrement prisé par les virtuoses dans la seconde moitié du XIXième siècle consistait à imaginer des variations fantaisistes sur des airs connus du répertoire. À cette occasion, Nadia et Annie vont puiser chez Paul-Agricol Genin une "Fantaisie sur La Traviata" et chez François Borne sa "Fantaisie brillante sur Carmen" pour flûte et piano qu'Annie adapte pour la guitare. Dans le cas du "Rigoletto - Fantaisie pour deux flûtes et piano", à la façon des frères Franz et Karl Doppler, les soeurs Labrie s'assurent la participation du maître flûtiste et professeur de musique Denis Bluteau. L'album "Fantasia", paru en octobre 2005, contient aussi trois airs contemporains: "Elegy, pour flûte et orgue", réarrangé pour la guitare par son compositeur Michael Conway Baker, et deux nouveaux titres d'Érik Marchelie "Gémeaux" et "Valse".

Poursuivant leur exploration du répertoire, tout en parcourant le monde, les deux musiciennes s'intéressent ensuite plus à fond aux oeuvres italiennes nées à l'époque des cafés du début du XIXe siècle, notamment les duos de Mauro Giuliani et de Luigi Legnani dont elles reprennent respectivement un "Grand duo concertant" et un "Gran duetto" sur leur quatrième album, enregistré fin 2006 et paru en mars 2007. Outre des extraits de ces deux grands duos, "Dolce vita" propose des thèmes de sonates de Filippo Gragnani et de Niccòlo Paganini. Ces quatre compositeurs ayant écrit pour la guitare, il devenait logique d'en faire des lectures pour flûte et guitare d’une manière toute similienne.

Le groupe est constitué de:

  • Nadia Labrie: flûte traversière

  • Annie Labrie: guitare

On peut visiter le site officiel du Duo Similia.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica