Kate et Anna
McGarrigle

 Kate et Anna McGarrigle

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous Les soeurs McGarrigle  
Membres de la formation Kate McGarrigle, Anna McGarrigle
Carrière professionnelle Depuis 1963   

Bien qu'ayant connu une carrière plus marquée à l'échelle internationale, plusieurs de leurs chansons étant interprétées par des artistes comme Linda Ronstadt ou Emmylou Harris, les soeurs Kate et Anna McGarrigle ont livré régulièrement de petits bijoux dans la langue de Félix qui en ont fait des artistes-culte au Québec. Citons entre autres les chansons "Complainte pour Sainte-Catherine", parue sur leur premier album, et "Prends ton manteau" (au titre imprimé phonétiquement "Pronto Monto" sur l'album du même nom) que l'on retrouve sur leur French Record) intitulé "Entre Lajeunesse et la sagesse" au tournant des années 80. Toujours discrètes malgré leur popularité, il faudra attendre pendant plus de vingt ans la suite de cette incursion sur les palmarès francophones, avec le DC "La vache qui pleure" qui voit le jour quelques semaines avant la fin de l'année 2003.

Issues de parents francophones et irlandais, les soeurs McGarrigle étudient la musique au couvent de leur village natal des Laurentides. De 1963 à 1967, elles forment, avec Jack Nissenson et Peter Weldon, le groupe folklorique Mountain City Four qui se produit dans les cafés et boîtes à chansons. Alors que toutes deux complètent des études, elles se gagnent une certaine notoriété aux États-Unis quand leurs compositions "Heart Like A Wheel", "Work Song" et "Cool River" sont reprises par McKendree Spring, Linda Ronstadt et Maria Muldaur.

Le premier album des soeurs McGarrigle, comprenant les chansons "Mendocino", "Tell My Sister", "Go Leave" et "The Jigsaw Puzzle Of Life", est consacré disque rock de 1976 par le magazine Melody Maker. Les deux soeurs donnent en 1976 une série de concert fort remarqués, notamment à l'université de Boston, au Festival folklorique de Chorley Wakes dans le Lancashire anglais et surtout au Victoria Palace de Londres. Leur style simple et chaleureux et leurs harmonies vocales remarquables leur amènent un auditoire grandissant partout en Amérique. Une deuxième tournée européenne en 1977 les mène en Irlande, en Angleterre, en Belgique et aux Pays-Bas. Très attachées à leur vie familiale et à leur coin des Laurentides, les deux soeurs ne donnent que très peu de spectacles. Avec le concours du parolier Philippe Tatartcheff, elles enregistrent en 1980 un album de chansons en français qui comprend notamment "Complainte pour Sainte-Catherine", "Entre Lajeunesse et la sagesse", "Naufragé du tendre" et "Quand tu danses". Attachées à la tradition folklorique, elles reprennent fréquemment des chansons traditionnelles, dont "Blanche comme la neige", "Perrine était servante" et "En filant ma quenouille".

Au cours des années 1980, les McGarrigle donnent des concerts au Canada, aux États-Unis et en Europe. Elles effectuent une tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande en 1985 et se produisent à Hong Kong. Après une absence sur disque de huit ans, elles proposent, en 1990, l'album "Heartbeat Accelerating" qui comprend la chanson-titre et "Love Is". Après avoir chanté sur l'album "C'est ainsi que j'arrive à toi" de Gilles Vigneault en 1996, elles lancent l'album "Matapédia" et se produisent au Spectrum de Montréal en novembre de la même année. En 1998, elles entreprennent une tournée avec Loudon Wainwright, Emmylou Harris et trois de leurs enfants, tournée qui donne lieu à l'album "The McGarrigle Hour" quelques mois plus tard.

Multipliant les collaborations, on les retrouve aux côtés d'artistes aussi divers que Nick Cave, Lou Reed ou, plus près de nous, Chloé Ste-Marie à qui elles offrent "Petite annonce amoureuse". Elles participent également à l'enregistrement de l'album de Chloé "Je marche à toi" en 2002. C'est cette chanson qui redonne aux deux soeurs le goût de se replonger totalement dans une ambiance francophone, toujours avec la complicité de Philippe Tatartcheff. Le projet se concrétise avec la sortie de "La vache qui pleure" à l'automne 2003. Ayant rejoint la dynamique étiquette La Tribu à cette occasion, elles en profitent pour proposer une nouvelle réédition de "Entre Lajeunesse et la sagesse (French Record)", devenu pratiquement introuvable depuis le temps.

Les soeurs McGarrigle ont écrit la musique du film Les aventuriers du timbre perdu (1988) et ont été le sujet du documentaire Kate And Anna McGarrigle (ONF, 1981). Leur soeur Jane, gérante du duo, Lily Lanken la fille d'Anna ainsi que Rufus et Martha Wainwright, les enfants de Kate qui ont maintenant chacuns une carrière de plein droit, se joignent à elles à l'occasion, sur disque et en concert.

Le groupe est constitué de:

  • Kate McGarrigle: voix, accordéon, piano, guitare, orgue, banjo
  • Anna McGarrigle: voix, piano, accordéon, guitare, basse

On peut visiter le site officiel de Kate et Anna McGarrigle.

Source Ce texte biographique a été rédigé par Robert Thérien, chercheur et spécialiste de la chanson québécoise et actualisé par l'équipe de Québec Info Musique.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica