Mélanie
Renaud

 Mélanie Renaud

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Mélanie Renaud 
Aussi connue sous --  
Naissance 1982   
Carrière professionnelle Depuis 1999   

Cette jeune Montréalaise, Haïtienne de naissance, qui avait d'abord exercé ses talents vocaux pour la livraison de télégrammes chantants, puis au sein du groupe hip-hop Rainmen, se fait également valoir au Festival international de la chansons de Granby en 1998 où elle se rend en finale. Elle est bientôt remarquée par la maison de disques Diffusion YFB et la firme de management Projets D2 alors qu'elle a tout juste dix-sept ans. Deux ans plus tard, Mélanie Renaud lance son premier album "Ma liberté" dont elle signe de sa plume une bonne partie des textes, pouvant aussi compter sur l'appui d'auteurs comme Jim Corcoran, Éric Lapointe ou Sylvain Cossette, le tout presque entièrement mis en musique par Éric Létourneau ou Stéphane Dufour, à l'exception de l'interprétation du classique "Docteur", version de "Fever" concoctée au début des années soixante par Claude Nougaro.

Entre temps, elle se sera faite choriste pour Éric Lapointe, aura participé à quelques émissions bien en vue comme Lécuyer, La Fureur, l'édition 2000 du Gala de l'ADISQ, et surtout beaucoup chanté devant les copains, puis un premier public de plus en plus imposant, se retrouvant sur la scène des Révélations Ford Focus aux FrancoFolies de Montréal en août 2001.

Suite au premier refrain "Ma liberté", l'album du même nom en fait une représentante québécoise de la vague Nu Soul qui prolonge dans le nouveau siècle l'esprit de cette tendance musicale des décennies 60 et 70, revue et adaptée par la jeune génération. L'album se mérite le prix de l'Album francophone de l'année mars 2002, lors du gala Canadian Independent Music Award. Elle participe ensuite au spectacle musical Les 10 commandements, dont la distribution comprend également Mario Pelchat, Marie-Ève Janvier et Boom Desjardins. On la voit ensuite à l'occasion du spectacle de la Fête nationale du Québec, en juin de la même année, puis aux FrancoFolies de Montréal et à l'événement Sortie de filles, à la salle Wilfrid-Laurier de la Place des Arts en compagnie de Céline Bonnier, France D'Amour, Lulu Hugues, Sylvie Moreau, Sophie Prégent et Nanette Workman. L'année se termine en beauté avec l'attribution du Félix de la Révélation de l'année au gala de l'ADISQ 2002.

L'histoire se répète en 2003 alors que Mélanie est à nouveau de l'équipe de la Fête nationale et des FrancoFolies de Montréal, après avoir participé à celles de Spa, en Belgique. En août, elle devient porte-parole officielle de l'école de chant réputée Prochant. En 2004, c'est surtout la télévision qui l'accapare, tous réseaux confondus. Lors de sa troisième participation au spectacle de la Fête nationale, elle interprète deux chansons de Luc Plamondon: "Ziggy" et "L'amour existe encore". Le célèbre parolier est impressionné et lui confie le rôle d'Esméralda dans sa nouvelle reprise de "Notre-Dame de Paris" en plus de lui fournir quelques textes pour son prochain album. En juillet 2004, elle est du nombre lors du spectacle en hommage à Stéphane Venne à l'occasion du Festival d'Été de Québec où elle partage à scène avec Renée Claude, Emmanuelle, Gabrielle Destroismaisons, Marie-Élaine Thibert et Wilfred Lebouthiller.

Après s'être impliquée dans le projet collectif "Les étoiles de Noël", en novembre 2004, elle se consacre à la préparation et à l'enregistrement se son second album, intitulé simplement "Mélanie Renaud" qui paraît au printemps 2005, chez Sphère Musique. Outre Luc Plamondon, elle y compte parmi ses collaborateurs: Frédérick Baron, les frères Sylvain C. et Dominique Grand, réalisateurs de l'album, Cébastien, Patrice Guiaro, Michel Jouveaux et Judith Bérard. Gageons que la dame se fera bientôt entendre sous d'autres longitudes...

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica