Yvan
Vollé

 Yvan Vollé

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Yvan Bilodeau 
Aussi connu sous Yvan Vollé  
Naissance 1968   
Carrière professionnelle Depuis 1995   

Épris de musique dès son plus jeune âge, Yvan obtient sa première guitare à l'âge de huit ans. Au secondaire, il se démarque par son originalité et son comportement rebelle qui le fait qualifier de David Bowie de la classe à l'école Champlain d'Ottawa. Ayant quitté l'école, les revenus de ses divers emplois sont consacrés à sa passion pour la musique.

Les premiers groupes avec qui il se produit s'expriment dans la langue du rock; les textes sont naturellement en anglais, langue qu'il possède tout à fait étant né dans une famille bilingue. En 1994, il fonde le groupe Yvan et les Voyous avec des amis franco-ontariens connus lors de partys. Avec ceux-ci, il s'éloigne de plus en plus de l'orchestre d'interprétation et crée un répertoire original. Yvan écrit lui-même les textes qu'il habille de musique musclée, en collaboration avec ses camarades. Le groupe participe au concours La brunante de Radio-Canada et se retrouve parmi les finalistes. Motivés par l'accueil qui leur est offert les musiciens proposent un premier album autoproduit à l'été 1995: "Buffet". La chanson "Tête de pioche" a son vidéoclip diffusé à Musique Plus.

Après deux ans à parcourir le sud de l'Ontario et du Québec où le groupe jouit d'une certaine popularité dans la région de la Gatineau, Yvan se rend en France où il séjourne pendant plusieurs semaines à l'été 1997. À cette époque, il apprend aussi le piano et s'adonne à de nouvelles compositions. Il présente ensuite son premier album en solo en février 1999. Sous le titre "Triste à Paris", celui-ci laisse plus de place aux sonorités acoustiques, notamment aux cordes et au piano, cet instrument récemment découvert et qui le fascine.

Yvan Vollé marque à sa façon le tournant du nouveau siècle et s'installe à Montréal au début de l'an 2000, décidé à se frayer un chemin « là où ça se passe »! Il se produit dans le circuit des boîtes modestes, mais on le retrouve aussi en première partie du nouveau spectacle des vétérans du rock québécois, Offenbach 2000. Son aventure québécoise est loin de le couper de ses racines et lors du premier Gala de la chanson et de la musique franco-ontariennes, qui se déroule en mars 2001, son album "Triste à Paris" lui vaut le Trille Or récompensant l'auteur-compositeur par excellence. Mais déjà l'auteur-compositeur-interprète prépare son deuxième album, son premier à être produit au Québec. Celui-ci paraît sur Disques Artic à l'été 2001. La chanson "Tonalité" dont le sujet est l'imbroglio auquel mène la multiplication des canaux de communication et qui évoque avec un sourire en coin l'époque où trônait le simple "Téléfon" du regretté Nino Ferrer, est celle qui est choisie comme première pièce présentée au public.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica