René
Lajoie

 René Lajoie

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable René Lajoie 
Aussi connu sous --  
Naissance 1969   
Carrière professionnelle Depuis 1998   

La carrière qui s'amorce pour René Lajoie, au début de la décennie 2000, n'est que le reflet d'une réalité que plusieurs ont pu constater au cours des années précédentes. Doté d'une voix dans un registre voisin d'un Mike Brant, il chante d'abord pour son plaisir et ce depuis l'enfance. Très jeune, il s'intéresse à la chanson française des Sardou, Lama ou Aznavour, avouant une préférence pour les thèmes dits réalistes, alors que ses camarades n'ont d'oreilles que pour Metallica et compagnie.

Il se fait d'abord connaître dans le monde étudiant où il participe à diverses expériences collectives. Son talent naturel le fait remarquer à plus d'une occasion. Lui se dit toujours en apprentissage. Au milieu des années quatre-vingt-dix, il se présente aux auditions en prévision de la distribution de "Notre-Dame de Paris" mais sa candidature n'est pas retenue. Qu'importe, il continue son parcours et s'implique dans divers événements culturels dans la région Beauce-Appalaches.

Toujours attiré par les spectacles d'envergure, il partage bientôt avec Isabelle Morin les rôles-titres de la comédie musicale Luc et Marion qui est présentée en tournée au Québec. L'auteur de ce spectacle, Jean-Charles Torres vient voir la production québécoise de son opéra-rock et est impressionné par l'interprétation du chanteur. Ayant déjà travaillé avec une autre artiste québécoise, Nathalie Gauthier, celui-ci décide de miser sur ce talent naturel et devient bientôt le producteur attitré de René Lajoie. Premier prix au Festival des arts de la scène du Lac Delage, ce dernier est bientôt lauréat de la septième édition de l'événement Chanson en fête à Saint-Ambroise, au Saguenay, en août 1998. L'année suivante, il se mérite une bourse pour la Meilleure interprétation au Festival en chanson de Petite-Vallée, en Gaspésie, puis reçoit le Prix du jury en octobre de la même année, lors de l'événement Pleins feux sur les gens d'ici.

À trente ans, il donne son premier spectacle en solo à la Polyvalente des Abénakis à Saint-Prosper de Beauce, dans le cadre d'un programme d'échanges franco-québécois entre les élèves de Saint-Prosper et ceux du collège de Gamaches, dans le nord de la France. L'année 1999 est aussi marquée par la participation de René à un autre spectacle thématique, toujours en Beauce, intitulé Musical en quatre temps où il donne la réplique à Mercédès et Magdalena Bilodeau ainsi qu'à sa complice de longue date Isabelle Morin.

Pouvant interpréter avec autant d'aisance "Caruso" de Lucio Dalla qu'un air rock ou un choix du répertoire de la chanson française plus classique, René Lajoie participe, dans le cadre de l'émission Les Refrains d'abord, à une soirée en hommage à Charles Aznavour dont il interprète la chanson "Emmenez-moi". Il part ensuite pour Toulouse avec Jean-Charles Torres et les deux hommes se consacrent à la préparation d'un premier album "On est ce qu'on est...". Celui-ci est enregistré au Québec et lancé à l'hiver 2001 sur étiquette Coeur de Lion. Une première mélodie "Malena" ne tarde pas à se faire remarquer sur les ondes de certaines radios. et bénéficie de l'apport d'un vidéoclip. Il auditionne pour divers spectacles thématiques ou comédies musicales et se voit offrir des rôles intéressants. Il est en vedette dans CinémaShow et dans Il était une fois... un cabaret, présentés au Casino de Montréal. Plus humblement, il joue le personnage du... Vaniteux dans la production québécoise du Petit Prince de Saint-Exupéry mis en musique par Richard Cocciante et Élizabeth Anaïs, dont Michel Rivard est la tête d'affiche, en 2003.

C'est cependant avec Don Juan qu'il connaît son expérience la plus marquante, jouant alternativement deux rôles. Tout en assumant les doublures de Don Luis et de Don Juan (le père et le fils), René retourne en studio et prépare un nouvel album "Là-haut" où de nouvelles chansons voisinent de nouveaux enregistrements de chansons comme "Là-haut", "Manela" et "Vivir sin ti" qu'il interprète avec Geneviève Charest. "À qui parler", un nouveau texte de Jean-Charles Torres est pour sa part l'objet d'un duo avec Matt Laurent.

On peut visiter le site officiel de René Lajoie.

Pour consulter les textes de chansons de cet artiste.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica