Strada

  Strada

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Gabrielle Bouthillier, Pierre Langevin, Liette Remon, Jean-Plilippe Reny, Pierre Tanguay
Carrière professionnelle Depuis 1986   

En 25 ans d'existence, dont 15 de présence sous forme d'enregistrements permettant de suivre leurs traces tangibles, les musiciens de Strada ont voulu donner à leur périple une dimension exploratoire, permettant de voyager au-delà des siècles et des frontières. De leurs sept propositions discographiques, trois évoquent les musiques du temps de Fêtes de fin d'année: "Nadal" et ses noëls méditerranéens, "Kadou" partagé entre ceux des quatre coins de l'Europe et le Québec, puis "Colinda" consacré aux airs provençaux de la saison.

Outre ce volet hivernal, la formation qui est localisée dans le centre-ville de Québec s'est mesurée successivement aux chants des ménestrels, aux musiques nomades de l'Est au Maghreb, aux airs de noces balkaniques et, sous les allures de la Fanfarniente della strada, à un mélange relevé de sources aussi diverses que le cinéma, la musique soul ou des incursions dans l'univers classique.

Depuis sa formation en 1986, l'Ensemble Strada s'est consacré aux musiques traditionnelles de sources tant populaires qu'aristocratiques ou liées à des festes religieuses. Réunis autour de Pierre Tanguay et de Pierre Langevin, un des fondateurs de l'Ensemble Anonymus, divers collaborateurs selon les thématiques développées, Strada metttent en valeur autant leurs talents de comédiens et de danseurs que leurs qualités de musiciens.

À l'occasion des Médiévales de Québec, en août 1993, ils développent un répertoire de musiques de rue du XIIIe au XVIe siècle qui fait l'objet d'un album conjoint avec l'Ensemble Anonymus. "A La Via!" est lancé à l'occasion de la deuxième édition des Médiévales, deux ans plus tard.

Strada aborde résolument le thème de Noël avec Le Noël des santons, pour la saison 1994, où tous s'imprègnent de l'atmosphère des festivités provençales. Poursuivant leur exploration, les musiciens approfondissent les répertoires du sud de l'Europe en 1996 avec Mediterranea, Musiques et contes de la Méditerranée. Dans un même élan, ils élargissent leurs noëls à toute la zone méditerranéenne et gravent cette année-là "Nadal". L'album révèle des dimensions oubliées au riche terroir des festivités de fin d'année et leur vaut une nomination à l'Adisq puis un prix Opus l'année suivante.

Ce sont ensuite les Ménestriers et saltimbanques du Nord de la France qui sont à l'honneur avec "Grantjoie" qui s'articule autour de quatre tableaux: l'auberge, la cour, le bivouac et la place du marché. Ce répertoire est gravé sur DC en 1998. Avec le spectacle Colinda qui ne sera gravé pour la postérité que plus d'une décennie plus tard, on aborde les noëls anciens d'une plus encore grande diversité de pays européens pour la saison 1999.

Une spécialisation en découle bientôt qui se polarise autour des chansons de quête. Cette sélection fait l'objet de leur quatrième enregistrement "Kadou" paru en novembre 2000. Sous-titré Noëls anciens et chansons de quête, celui-ci reflète les traditions des guignolées de différents pays d'Europe et du Québec, interprétées dans les langues d'origine de chacune des oeuvres: occitan, italien, roumain, vieux françois...

Au cours de l'année 2000, la palette sonore de Strada s'intéresse aux Musiques nomades de la vieille Europe, soit les traditions tziganes, depuis les Balkans jusqu'au Mahgred. Le groupe enregistre l'album "Gadje" deux ans plus tard, après avoir bien mûri l'interprétation des pièces qu'on y retrouve. On pousse ensuite la curiosité à s'imprégner d'airs grecs, trucs ou bulgares qui, constatent-ils après coup, traitent pour la plupart de noces ou de fiançailles. Ainsi naît l'idée d'un cinquième album "Gamos" gravé sur Seppuku, étiquette liée à un autre groupe de Québec, Les Batinses, au printemps 2006.

Les invitations à participer à différents festivals les ramènent au concept de base du groupe (le mot italien strada signifie rue) et donnent naissance au projet parallèle de la Fanfarniente della strada d'où les instruments à cordes sont évacués au profit des cuivres et des percussions. Ce projet, où les membres s'adjoignent d'autres complices, génère une formation alternative, un peu comme le Sergeant Pepper's Lonely Hearts Club Band était un projet alternatif des Beatles. S'y côtoient des pièces de sources aussi diverses que Boris Vian, Nino Rota Henry Purcell, Jean Derome, les Bar-Kays ou des folklores russe, provençal ou mexicain. "La Fanfarniente della strada présente Zaza" est lancé début mai 2009. Parallèlement, plusieurs membres de Strada alimentent les projets Rebetika et Mme Klezovitch.

Sous une forme ou l'autre, l'ensemble à géométrie variable maintient quatre spectacles à la fois, parfois plus à l'approche de la période des Fêtes de fin d'année, sur la route. À l'automne 2011, c'est au tour des pièces de "Colinda - Noëls de Provence" d'être couchées sur CD.

Le groupe est constitué de:

  • Gabrielle Bouthillier: voix, flûtes, hautbois du Poitou, accordéon
  • Pierre Langevin: clarinettes, flûtes, cornemuses, chalumeau, dulcimer, tympanon, veuze, voix
  • Liette Remon: violons, clarinette, voix (depuis 1998)
  • Jean-Philippe Reny: guitare, bratsch, bouzouli irlandais, braç, oud, banjo
  • Pierre Tanguay: tambours, guimbarde, tambours à cordes, percussion, darbouka, batterie, voix

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Élise Guay: flûtes à bec, chalémie, hautbois de Poitou
  • Robert Huard: voix
  • Richard Lledo: artiste de rue, comédien
  • Guy Ross: oud, saz, harpe, vielle à roue, voix (1990-2003)
  • André Simoneau: vielle à roue
  • Marc Villemure: guitare, tamboura bulgare, bouzouli irlandais

La Fanfarniente della strada est constituée de:

  • Alexis Basque: trompette
  • Alain Boies: saxophone baryton
  • Marianne Boies: trompette
  • Martin Desjardins: saxophone ténor
  • Geneviève Duval: trombone
  • Olivier Forest petite caisse
  • Pierre Langevin: clarinette
  • André Larue: saxophone alto
  • Robert F.Ouellette: euphonium
  • Liette Remon: clarinette
  • Louis-René Rheault: tuba
  • Pierre Tanguay: grosse caisse

On peut visiter le site officiel de Strada.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica