Mes
Aïeux

 Mes Aïeux

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Benoît Archambault, Stéphane Archambault, Éric Desranleau, Marie-Hélène Fortin, Frédéric Giroux, Luc Lemire, Marc-André Paquet
Carrière professionnelle Depuis 1996   

Certains visent les palmarès tandis que d'autres les alimentent. Mes Aïeux sont visiblement de la seconde famille! C'est d'ailleurs longtemps après la sortie de l'album "En famille", paru en mai 2004, que le groupe accède à des sommets de popularité avec la chanson "Dégénérations"... deux ans plus tard. C'est alors la première fois en trente ans qu'un tel honneur était dévolu à une chanson à répondre, la plus récente à réussir l'exploit étant "I Went To The Market", chantée par Gilles Vigneault à l'été 1976.

Aux premières loges du renouveau musical depuis plus d'une décennie, Mes Aïeux ont réussi le tour de force de puiser aux thèmes légendaires de la littérature orale et de les servir dans un contexte musical et scénique aussi actuel que visuel... Au moment de leur premier effort sur disque, au début de la décennie 2000, on remarquait déjà une diversité d'influences allant de La Bottine Souriante et de Michel Fauber à des personnages aussi différents que Village People, Vigneault, Dieu, Satan, La Bolduc, Félix Leclerc!

Cette famille néo-trad, réunie depuis 1996, est constituée de musiciens en provenance de divers coins du Québec, du Saguenay à la Rive-sud de Montréal, et rejoint plusieurs groupes d'âge. Mes Aïeux concocte tout naturellement une fusion où se retrouvent les ingrédients les plus divers: le folklore québécois bien entendu mais aussi le funk, le rap, le disco, la bossa nova et la chanson française, à un moindre degré.

C'est une approche presque liturgique que les cinq personnages-musiciens appliquent à leur premier album "Ça parle au diable!" paru à l'automne 2000. Les relents de croyances et de comportements issus en droite ligne de la tradition judéo-chrétienne s'y mesurent à des réalités aussi contemporaines que le Ritalin, les églises vides, le Viagra, les référendums ou les top-modèles, le tout sur fond de diableries et de libations alcoolisées.

Puis, à un moment où personne ne s'y attendait, à l'automne 2006, quelques semaines à peine avant la sortie de "Tire-toi une bûche", un double live du septuor (enrichi entre temps de deux nouveaux convives), une station radio large public inclut subitement "Dégénérations" à sa programmation.

"La ligne orange", sorti en 2008, étonne par sa facture encore plus contemporaine, ce qui n'empêche pas le concept de conserver un aspect contes et légende tout en se référant à des temps moins anciens: Montréal et son patrimoine urbain, "Le fantôme du Forum", les rituels de la "Prière cathodique", le Grand "Antonio", avec en prime un enregistrement de ce personnage reprenant une ritournelle du milieu du siècle "Pourquoi donc as-tu brisé mon coeur?". La pièce "Le déni de l'évidence" s'avère presque prophétique, étant donné la dégringolade financière mondiale qui suit la parution de l'album.

Mars 2012, un très attendu nouveau disque voit le jour après une remise en questions et une pause méritée. De nouveaux thèmes et une liberté plus assumée redonnent à la formation le goût d'étirer le parcours. "À l'aube du printemps" porte assurément bien son titre.

Le groupe est constitué de:

  • Benoît Archambault: clavier, trompette, piano,B-3, Wurlitzer, guitare acoustique, percussions, accordéon, clavier, voix
  • Stéphane Archambault: mélodica, voix
  • Marie-Hélène Fortin: violons, tambourine, flûte à coulisse, vibraslap, voix
  • Frédéric Giroux: guitares, flûte à bec, harmonica, guimbarde, bérimbao, basse, mandoline, ukulélé, glockenspiel, autoharpe, voix
  • Luc Lemire: saxophones, glockenspiel, percussions
  • Marc-André Paquet: batterie, percussions, programmation, tambourin, triangle, basse, shaker, boucles, voix

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Éric Desranleau: basse, guitares, flûte traversière, piano, orgue, mandoline, clavier, glissentar, banjo, voix (1996-2011)

On peut visiter le site officiel de Mes Aïeux.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica