Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous Eusèbe Jazz  
Membres de la formation Paul Brochu, Alain Caron, Michel Cusson
Carrière professionnelle 1976-1992   

Trente ans après ses débuts et une quinzaine d'années après sa dissolution, on peut dire que le groupe Uzeb a marqué son époque et est devenu une référence en matière de jazz fusion. À un autre niveau, cette formation constitue l'un des premiers méga-succès internationaux du Québec, plusieurs années avant les coups d'éclat du Cirque du Soleil et de Céline Dion. La parution en format DVD de leur dernière apparition publique en 1991, avant de passer à d'autres aventures, "Uzeb - The Last Concert" est l'occasion de se rappeler le parcours singulier de ce qui était un super-groupe dès ses premiers pas dans le circuit musical.

C'est d'abord sous le nom d'Eusèbe Jazz que le quatuor se fait connaître dans la seconde moitié des années 70. Spectacles autonomes et engagements à titre de groupe accompagnateur alternent alors à leur agenda. Après une tournée québécoise en compagnie de Diane Tell, le groupe se rend représenter le Canada au festival de Bracknell, en Angleterre, en 1981. Pour l'occasion, on simplifie l'orthographe du nom et c'est en tant que Uzeb qu'ils se produisent au pays des Beatles. Cet événement donne lieu à un premier enregistrement et lance du fait même la carrière internationale du groupe.

En 1982, c'est Claude Dubois qui s'assure leurs services pour une série de spectacles. Participant de plus en plus fréquemment à de nombreux festivals, Uzeb multiplient les disques live puisque c'est vraiment sur scène qu'ils donnent libre cours à leur inspiration. Outre le maintenant classique "Live In Bracknell", on retrouve au fil des ans un "Live à l'Olympia", "Absolutely Live" en compagnie du violoniste Didier Lockwood, "Live In Europe" et "Uzeb Club", ce dernier étant enregistré au Lion d'Or, à Montréal. Ces enregistrements sont réalisés tant au Québec qu'en Europe, puisque la musique du groupe s'avère sans frontières. C'est justement le thème choisi pour la méga-tournée qui les transporte en Europe, en Asie et au Moyen-Orient, au printemps et à l'été 1990 et qui sera immortalisée par l'ultime album "World Tour 1990".

Le groupe cesse bientôt ses tournées et ne se produira plus officiellement après leur vibrante participation au 12e Festival International de jazz de Montréal, édition 1991, à la salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts. La captation de ce spectacle sera finalement offerte aux yeux et aux oreilles des mélomanes seulement en 2006, 25 ans après la parution de l'historique enregistrement "Live In Bracknell". Celui-ci fait d'ailleurs l'objet d'un tirage anniversaire au même moment.

Les anciens membres ayant fait partie d'Uzeb, à un moment ou l'autre, devaient se réunir pour une occasion unique lors du Festival de jazz de Montréal de 1992, attirant une foule record de 96 000 personnes. Encore aujourd'hui, la trace du groupe est très présente dans le décor musical, ne serait-ce que par les divers projets mis de l'avant individuellement par ses membres: Michel Cusson, Alain Caron et Paul Brochu.

Le groupe était constitué de:

  • Paul Brochu: batterie (depuis 1981)
  • Alain Caron: basse (depuis 1979)
  • Michel Cusson: guitare

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Sylvain Coutu: batterie (1979-1981)
  • Michel Cyr: claviers (1978-1979)
  • Jeff Fisher: claviers (1977-1978)
  • Réjean Généreux: basse (1976-1979)
  • Stéphan Montanaro: claviers (1976)
  • Jean Saint-Jacques: batterie (1976-1979), claviers (1979-1980, 1985-1988)

On peut trouver plus de détails sur les carrières de Wild Unit, de Michel Cusson et d'Uzeb sur le site de Michel Cusson.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica