Les
Respectables

 Les Respectables

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Stéphane Beaudin, Jean-Sébastien Chouinard, Stéphane Dussault, Sébastien Plante
Carrière professionnelle Depuis 1991   

2006 aura été une année spéciale pour ce quatuor rock de Québec, soit celle marquant leurs quinze ans de vie musicale commune. Un parcours qui en est un d'amitié, de galère et d'une passion partagée pour le rock, toutes tendances confondues. Sébastien et Pascal qui avaient déjà partagé la scène au sein d'un groupe du nom de Moonlight Drive, s'allient bientôt à deux autres passionnés de musique au tournant de la décennie quatre-vingt dix et deviennent The Respectacles à l'été 1991. Fortement inspirés des groupes rock mythiques du début des seventies, Doors et Stones en tête, ils offrent dans les bars de la région leurs meilleures interprétations puisées au répertoire de leurs artistes préférés tout en y insérant une quantité croissante de compositions propres au groupe, créations des deux guitaristes-chanteurs. Une vingtaine de nouvelles chansons s'ajoutent ainsi à leur répertoire en l'espace de quelques mois.

Début 1992, ils procèdent eux-mêmes à l'enregistrement de ces pièces qui attendront près de deux ans avant de voir officiellement le jour. Entre temps, The Respectables ravissent le premier prix au concours Esprit CHOM-FM en 1992 et se classent comme finalistes au Yamaha Music Quest Sunfest à Winnipeg. Ils promènent d'ailleurs leur spectacle à travers tout le Canada et réussissent ainsi à produire leur premier album au printemps 1993. S'ils conservent une bonne dose d'inspiration hard rock, leur flirt avec des musiques plus latines ou tropicales leur vaut éventuellement la dénomination de calypso rock qu'ils assument avec satisfaction.

Toujours selon le mode auto-production, ils procèdent au double lancement du disque "Full Regalia" et de leur nouveau spectacle en 1996. Moyennant un montant un peu plus appréciable qu'à leurs prestations habituelles, les fans repartent avec un exemplaire du disque et le souvenir d'une soirée unique. Cette façon de procéder deviendra par la suite un modèle pour plusieurs artistes indépendants. Un premier succès "Heather And I" donne un nouvel élan au quatuor et, suite à quelques séjours chez nos voisins du sud, certaines de leurs pièces sont jouées dans le circuit des radio étudiantes américaines. L'année suivante, avec l'appui d'un clip vidéo, la chanson "Sunshine" devient une nouvelle référence pour le groupe auprès des fans du Québec.

Une adaptation de leur chanson "La Java", parue originalement en anglais sur "Full Regalia", devient le premier succès des Respectables en français, début 1998, bientôt appuyée à son tour d'un vidéoclip. Au début de l'été, le groupe fait un cadeau-surprise à ses fidèles supporteurs: "The B-Sides: Seven Years of Sucking in the Nineties" est une compilation à tirage limité de seulement 500 exemplaires, contenant surtout des démos et autre matériel non utilisé sur leurs deux albums. En juillet, ils remplacent Éric Lapointe à pied levé pour le spectacle d'ouverture de la série Dégel Rock, dans le cadre du Festival d'été de Québec. Ils participent également à Woodstock en Beauce cet été-là et continuent de se produire partout en province... et ailleurs.

Ils se terrent ensuite à Terrebonne une partie de l'hiver pour enregistrer leur troisième véritable album "$=Bonheur" qu'on retrouve sur la place publique en septembre 1999. Maintenant associés à la maison de disques Passeport, ils bénéficient d'une plus grande exposition médiatique tout en savourant les avantages d'une deuxième carrière. L'accueil des médias tout particulièrement semble plus favorable, les produits francophones étant actuellement plus clairsemés, sur la planète rock! Leurs fans et les autres amateurs de rock à la québécoise, métissé d'une forte touche reggae, en ont d'ailleurs eu un avant-goût avec la pièce "L'homme 7:00 up" qui tournait en version promo pendant une bonne partie de l'été 1999.

Dès la sortie de l'album, les projecteurs (et les oreilles des fans) sont attirés par les nombreux succès potentiels de l'album. "Amalgame", "Holà décadence", la chanson titre et "Cambre tes hanches" tournent sur de nombreuses stations radio et deviennent des standards du tournant de la décennie. L'alternance entre leurs compositions en anglais, français et espagnol inscrit naturellement le groupe dans la mouvance planétaire et le situe en bonne voie d'internationaliser davantage sa carrière, en reluquant du côté de l'Europe où les artistes multilingues ne sont pas rares.

Trois ans après avoir ainsi brisé la glace du succès, les Respectables sont devenus le groupe rock le plus en vue au Québec au début des années 2000. En trois ans, l'album s'est vendu à 50 000 exemplaires, le groupe a été désigné Groupe de l'année à deux reprises au Gala de l'Adisq et une de leurs chansons "L'homme 7:00 up", à l'origine plutôt ironique, a été utilisée pour accompagner une publicité de la compagnie du même nom!

Après avoir parcouru le Québec tout entier et s'être fait entendre en plusieurs points de l'Amérique du Nord, le groupe s'assure la collaboration de Gordie Johnson, du groupe canadien Big Sugar pour la réalisation de leur quatrième album "QuadroSonic" qui paraît en novembre 2002, à deux mois de leur prestation en première partie des fameux Rolling Stones au Centre Bell de Montréal, le 8 janvier 2003. Si les Respectables y font toujours l'éloge de la fête, avec des chansons comme "Fumer ou travailler", "¡Viva la noche!" ou leur nouveau succès "Ma vie à l'heure", certains propos se font plus introspectifs et les prochaines compositions, que l'on retrouvera sur "Le monde à l'envers" se montrent de plus en plus préoccupés par les enjeux planétaires, comme le suggère directement l'illustration de la pochette. L'appel à la liberté qui est toujours présent avec "Vivre" ou "Highway" voisine désormais des thèmes plus larges comme la chanson titre et les textes de "J'en ai assez", "La planète des singes", "Un p'tit geste pour changer le monde".

Ce nouvel album, le troisième dans leur langue maternelle, est aussi marqué par leur passage au management du Groupe Sphère et à une nouvelle étiquette, tout en carburant plus que jamais à l'énergie rock comme en témoigne le double album enregistré à la fin de leur tournée d'anniversaire qui s'est étendu sur une bonne partie de l'année 2006 pour se terminer lors d'un gigantesque party au Centre Bell. Pour l'événement, les Respects peuvent compter sur une brochette d'invités dont Éric Lapointe, Mélanie Renaud, Steve Hill, Papillon, Martin Deschamps et quelques autres. Un souvenir de l'événement est gravé à cette occasion sur un double DC intitulé "Live au Centre Bell, 22 septembre 2006". Paru à l'automne, il est suivi quelques mois plus tard du DVD "Live au Centre Bell - Coffret 15e anniversaire", une fois la belle saison revenue. Toujours aussi présents à l'échelle des festivals en plus de leurs incessantes tournées, les Respectables ont la maturité joyeuse.

Le groupe est constitué de:

  • Stéphane Beaudin, dit Bôdean: batterie, voix, basse
  • Jean-Sébastien Chouinard: guitares (depuis 2008)
  • Stéphande Dussault: basse, guitare, voix
  • Sébastien Plante: voix, guitares, harmonica, clavier

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Pascal Dufour, dit Pascual: guitares, voix (1991-2008)

On peut visiter le site officiel des Respectables

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica