Mario
Pelchat

 Mario Pelchat

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Mario Pelchat 
Aussi connu sous --  
Naissance 1964   
Carrière professionnelle Depuis 1981   

Après s'être impliqué à fond dans le rôle de producteur, auprès d'artistes comme Cindy Daniel ou pour les albums et le spectacle Quand le country dit bonjour..., Mario Pelchat revient en force à l'avant-scène en 2009 avec un projet en collaboration avec le compositeur français Michel Legrand.

À l'occasion du cinquantième anniversaire de carrière de celui-ci, et suite à la parution de l'album "Mario Pelchat | Michel Legrand" où Mario reprend une partie de son répertoire, Legrand l'invite à partager la scène pour une tournée mondiale devant les mener dans une dizaine de pays. Les deux artistes y donnent une présence renouvelée à ces immortelles, devant un public qui souvent reconnaît les chansons mais ignore leur source, plusieurs de ces airs étant d'abord destinées à accompagner les images de succès du grand écran. Pour sa part, le Saguenéen, à la veille de ses trente ans de vie professionnelle, souligne ses dix ans à titre de producteur.

S'intéressant à ce métier depuis son plus jeune âge, Mario Pelchat avait déjà une impressionnante feuille de route à son crédit quand il s'est joint à la troupe de Notre-Dame de Paris où pour interprèter le rôle de Quasimodo, au tournant de l'an 2000. Bien avant de s'imposer au grand public avec la chanson "J'ai le blues de toi", en 1986, Mario Pelchat avait fourbi ses premières armes devant ses premiers publics. Encore enfant, il chantait en duo avec sa soeur Johanne dans sa région natale de Dolbeau. Déménagé à Montréal, il remporte le prix du concours Super Talents dédié à la relève musicale en 1981.

La même année il grave un premier 45 tours où l'on retrouve la chanson "Je suis un chanteur" de l'auteur-compositeur Martin Peltier, sur l'étiquette #1 de Guy Cloutier qui produit déjà les disques de René Simard, Renée Martel, Nathalie Simard et plusieurs autres. Un peu plus tard, le microsillon également intitulé "Je suis un chanteur" réussit à faire connaître le jeune artiste chez les disquaires tout en rencontrant un modeste succès. Il en est de même pour son second album "Tu m'as fait mal" en 1983. Certaines chansons contribuent cependant à lui assurer la fidélité d'un public grandissant qui se déplace pour le voir dans les rares clubs de nuit qui subsistent au Québec. Mais c'est vraiment avec "J'ai le blues de toi", gravée chez Audiogram en 1986 qu'il accède au vedettariat. Dès lors, on le voit régulièrement au petit écran et, à partir de 1988, il devient animateur de l'émission Septième ciel en compagnie de Martine Chevrier à TQS puis, deux ans plus tard, de Attention, c'est show sur les ondes de TVA. Son troisième album, éponyme cette fois, lui amène de nouveaux succès au palmarès: "Voyager sans toi", "On s'aimera un jour", "L'otage", "Parfum d'adieu".

L'année 1990 sonne pour lui le moment de récompense pour ses efforts. Suite à une tournée triomphale au Québec, il remporte le Félix de l'Interprète masculin de l'année. Désormais accepté par les jeunes adeptes de chanson de charme et de jolies voix, il participe de plus en plus aux divers paliers de création de ses chansons. L'album "Couleur passion", paru sur une étiquette indépendante en 1990, le mène vers de nouveaux sommets: "Sur ta musique", "Combien de temps", "Quand on y croit" se retrouvent à leur tour aux premières positions et l'album est certifié disque d'or quelques semaines seulement après sa sortie. "Couleur passion" sera lancé à nouveau à l'échelle mondiale en 1993, après que le chanteur ait été repêché par l'équipe de Sony Music. Sony soutient déjà la carrière de Céline Dion pour qui il a assuré la première partie lors de son passage au Forum, en juin 1991. Sur le nouvel album de Mario, simplement titré "Pelchat", qui paraît également en 1993, les deux artistes interprètent en duo la chanson "Plus haut que moi". L'album, réalisé par Aldo Nova, contient plusieurs adaptations signées Eddy Marnay dont "Pleure dans la pluie" en plus de trois chansons de Mario Pelchat et vaut à son interprète un Félix au Gala de l'Adisq, l'automne suivant. La tournée qui suit inclut une prestation au Stade Olympique devant 50 000 personnes en première partie de Madonna.

En 1995, il connaît un nouveau succès d'envergure avec la reprise de "C'est la vie", popularisée par Emerson Lake & Palmer une vingtaine d'années plus tôt, et publie une autobiographie intitulée Fais confiance à ta destinée. La sienne est manifestement favorable à ses nombreux projets puisque sa renommée atteint un niveau international à partir du milieu des années quatre-vingt-dix. On constate alors qu'il est au premier rang des chanteurs francophones au Liban et que sa chanson "N'importe où" est la chanson francophone la plus jouée de l'année à RML99. Dès lors, il s'y produit de plus en plus fréquemment. Il séjourne aussi longuement en France où il est en vedette dans La Vie en bleu, une revue musicale portant sur la vie du peintre Picasso et dont le metteur en scène est Robert Hossein. Plus de cent représentations sont données au Mogador, à Paris, et une trentaine à Monaco.

De retour chez lui, la maison Sony lance une compilation de ses succès "Incontournables" pendant qu'il prépare un nouvel album de chansons de son cru, agrémenté de quelques emprunts à Sylvie Laloum et à Lynda Lemay. La réalisation est confiée à Tino Izzo et à Philippe Greiss. Mario en fait également le jalon de sa maison de production, AMP 99. "VII" paraît à l'automne 1999. Quelques mois plus tard, il joint la troupe de tournée québécoise de Notre-Dame de Paris où il reprend le rôle de Quasimodo, défendu à l'origine par Garou. Au cours des saisons suivantes, il défendra ce personnage en France, en Belgique, en Italie et au Liban). Son rôle lui vaut un Félix dans la catégorie Spectacle de l'année – interprète, au Gala de l'Adisq en novembre 2000, tandis que sa chanson "Je n't'aime plus" se voit attribuer celui de la Chanson populaire de l'année.

Début 2001, il entame une tournée québécoise en solo qui dure plus d'un an et au cours de laquelle est enregistrée la majeure partie de son prochain album "Pelchat 2002". Outre les chansons captées lors de son passage à la salle Roland-Brunelle de Joliette, le 28 novembre 2001, ce double album anniversaire contient plusieurs de ses succès dont quelques-uns réenregistrés en version semi-acoustique et une section Rétrospective multimédia de ses vingt ans de carrière.

Tout en participant à la tournée québécoise du spectacle Don Juan où il tient le rôle de Don Carlos, Mario se plonge dans l'esprit de Noël et entreprend une série de concerts avec l'Orchestre symphonique des Laurentides et le Grand Choeur de Montréal, sous la direction de Martin Dagenais, en décembre 2003. Désirant poursuivre dans cette veine, il enregistre "Noël avec Jireh Gospel Choir" l'année suivante sur sa nouvelle étiquette MP3. L'album qui comprend des standards de la saison, fait aussi place à des hymnes gospel et à quelques chansons contemporaines, dont "Chantons Noël" une inédite de Claude Gauthier. Sa parution, début novembre 2004, est suivie d'une nouvelle tournée d'une dizaine de villes au Québec avec le Jireh Gospel Choir.

L'année 2005 est marquée par d'importants développements dans sa carrière: Mario se voit consacrer une musicographie à MusiMax, un contrat de distribution européenne est paraphé avec EMI France et il enregistre son douzième album avec le concours des réalisateurs Jean-Félix Lalanne, Frank Eulry et Catherine Lara. "Le monde où je vais" compte aussi sur la participation des chanteuses Maurane et Lynda Lemay qui se joignent à lui, le temps d'un duo chacune. Tout en continuant de chanter l'amour, Mario Pelchat fait part de ses préoccupations sociales dans les titres "Arrêtez-les" qui porte sur les drames de l'École Polytechnique de Montréal et de Columbine, "Mon refuge" et "Des milliards de personnes".

À partir de 2006, sa carrière de producteur prend le pas sur celle de chanteur. La première artiste qu'il signe est Cindy Daniel, qu'il a eu l'occasion de côtoyer dans l'équipe du spectacle Don Juan. Suivent "Quand le country dit bonjour...", puis "MexiCanciones" et "Quand le country dit bonjour... Volume 2" l'année suivante. Mais les deux dimensions de sa carrière n'en continuent pas moins de se partager ses énergies. Tout en amorçant une tournée de près d'une centaine de concerts et en remettant son album "VII" sur le marché, Mario élabore un projet plus grand que nature qui débouche sur l'album "Mario Pelchat | Michel Legrand" et une participation active à la tournée du pianiste et compositeur d'envergure internationale.

On peut visiter le site officiel de Mario Pelchat.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica