Marie Carmen

  Marie Carmen

Abonnez-vous au fil RSS!
Abonnez-vous
au fil RSS!

Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Marie Aubut 
Aussi connue sous Marie Carmen  
Naissance 1959   
Carrière professionnelle Depuis 1980   

Originaire de la Ville de Québec, Marie Aubut est très tôt attirée par les planches et songe au théâtre mais elle s’oriente plutôt vers la musique et amorce sa carrière au sein du groupe Accident vers 1980. Si ces débuts n’ont rien d’accidentel, on comprend que la jeune chanteuse puisse se trouver rapidement d’autres accointances artistiques. Ainsi, au cours des deux années qui suivent, elle fera partie de Blood et Marie (une formation assez liquide) et de Radio Rats. Le vent tourne en 1983 lorsqu’elle a la chance de graver un premier 45 tours incluant la chanson "Pauvre star", avec la formation Cinéma X, qui tourne passablement sur les ondes radio québécoises. C'est également cette année-là que Marie-Carmen (de même que Nancy Martinez) est sélectionnée comme choriste pour travailler sur l’album Implosif de Claude Dubois. De fil en aiguille, les engagements se multiplient et c’est une tournée avec le groupe The Box, en 1985 (au cours de laquelle elle agit également en tant que choriste en compagnie de Sass Jordan), qui la révèle véritablement.

Germain Gauthier remarque la jeune artiste et la présente à Luc Plamondon en vantant ses qualités professionnelles. Comme l’auteur et producteur est à sélectionner les artistes qui reprendront "Starmania" sur scène et qu'il est convaincu du potentiel de la chanteuse, il lui offre d’emblée un rôle. Elle sera la nouvelle Marie-Jeanne sur scène et sur disque. Cette expérience extraordinaire la fait remarquer par un vaste public et la consacre vedette à part entière. Peu de temps après cette rencontre du destin, en 1986, elle grave une chanson inédite de Luc Plamondon sur vinyle: "Piaf chanterait du rock", son premier succès d'envergure.

Si les années Starmania sont très valorisantes pour l’artiste, la carrière solo de Marie Carmen et néanmoins en veilleuse durant cette période et il faut attendre 1993 avant que sa valeur soit définitivement confirmée. Cette année-là un album intitulé "Miel et venin" et surtout une chanson, "L’aigle noir", reprise du répertoire de la Française Barbara, en font une superstar. À la même époque, on la retrouve en duo avec le chanteur britannique Murray Head dans la chanson "Une femme, un homme", autre titre signé Plamondon. Les ventes atteignent des sommets et la chanteuse sortira dans les années qui suivent quatre autres disques à succès jusqu’en 1998. Deux ans auparavant elle reprenait du service dans "Starmania" mais cette fois sous les traits de Sadia.

Vers le tournant de la décennie 2000, bien des fans se demandent ce qu’est devenue Marie Carmen qui se fait bien silencieuse depuis plusieurs années. On apprend qu’elle est coopérante au Pérou et que sa nouvelle vie la comble. Sporadiquement, les Québécois la reverront avec plaisir au petit écran.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica