Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Gérald Lavoie 
Aussi connu sous Daniel Lavoie  
Naissance 1949   
Carrière professionnelle Depuis 1967   

En plus de quarante ans de carrière, Daniel Lavoie affiche un cheminement diversifié et une oeuvre majeure dans le paysage de la chanson, tant au Québec ou en France que pour le public de son Manitoba natal. Son parcours est particulièrement plus complexe que le suppose cette brève synthèse.

C'est à l'époque de l'émission télévisée Jeunesse Oblige que l'on remarque ses premières manifestations publiques, en 1967 plus précisément. Le jeune musicien fait ensuite partie du groupe Dieu de l'amour vous aime en 1969, ce qui l'amène en tournée au Québec. Découvrant un milieu effervescent, le musicien-chanteur décide alors de s'y établir.

Son premier album de 1975 obtient un succès d'estime malgré la qualité de chansons comme "J'ai quitté mon île", dont la version "Deixei Mihaterra" connait un certain succès au Brésil et au Portugal pour ensuite obtenir une diffusion au Québec. En 1977, il enregistre un deuxième disque intitulé "Berceuse pour un lion" dont la chanson "Dans l'temps des animaux" tourne aussi à la radio québécoise.

Mais ce n'est véritablement qu'à son troisième 33 tours "Nirvana bleu" que la production du chanteur se démarque. On y trouve plusieurs bijoux dont "Boule qui roule", "Mes vacances d'été" et "La danse du smatte". Cet album le précédera en France où, grâce à une critique élogieuse, il pourra chanter pendant quelques semaines à Paris, au Petit Montparnasse.

En 1981, Daniel Lavoie lance deux microsillons, l'un en anglais, l'autre en français et chante des deux côtés de l'Atlantique. Une longue période de gestation s'ensuit, qui précède la sortie de "Tension, attention" en 1983. Cet opus constitue un virage important dans le parcours du musicien, particulièrement au plan de la réalisation. Le disque, aux arrangements techno-pop renferme deux mégasuccès: la chanson-titre et "Ils s'aiment", qui vaudront à son créateur une ribambelle de récompenses dont plusieurs Félix au Québec. Deux millions d'exemplaires de "Ils s'aiment" sont vendus au Québec et en France en 1984, son auteur en grave aussi des versions en langues anglaise, portugaise et espagnole...

L'impact imprévu de cet album lui permet de devenir son propre producteur en s'associant à la maison de disques Trafic qui lance les carrières discographiques de Marie Philippe, puis du groupe Hart Rouge et de Luc De Larochellière, qui y voisinent des artistes déjà connus comme Gaston Mandeville, Belgazou et bien sûr les propres enregistrements de Lavoie.

La popularité de Daniel Lavoie culmine vers 1985 avec l'obtention d'un Midem d'or à Cannes pour "Ils s'aiment" et le trophée Victoire de la musique pour le meilleur album francophone attribué en France pour "Tension, attention". L'année suivante, la récolte d'honneurs est encore considérable avec la médaille Jacques-Blanchet au Québec et le prix Québec / Wallonie-Bruxelles.

C'est aussi en 1986 que l'auteur-compositeur-interprète propose "Vue sur la mer" qui comporte de nouveaux succès dont "Je voudrais voir New-York", doté du prix Renonciat en Europe l'année suivante. Le vinyle "Tips" de 1988 renferme des titres en anglais alors que "Olympia 87" enregistré en direct à Paris montre éloquemment que la voie éraillée du créateur rocke aussi bien qu'elle livre de magistrales balades.

Une apparition new-yorkaise à la télé avec Liza Minelli, une participation au spectacle unique Human Rights Now d'Amnistie internationale au Stade olympique de Montréal en compagnie de Bruce Sringsteen, Sting, Peter Gabriel et Michel Rivard et une tournée québécoise précèdent encore la sortie de "Long courrier", nouveau disque incluant une collaboration avec Hart Rouge. Le succès de l'album, sorti en 1990, s'étire grâce à l'inclusion de pièces telles "Qui sait?", "Jours de plaine" et "Le pape du rap", révélant une facette funky et humoristique à souhait du personnage.

Parallèlement, il tourne dans Le fabuleux voyage de l'ange du cinéaste Jean-Pierre Lefebvre, film pour lequel il interprète la chanson-titre. Un début de décennie très occupé pour Daniel: l'opéra-rock symphonique Sand et les romantiques - de Catherine Lara et Luc Plamondon - le voit personnifier le peintre Eugène Delacroix tandis que l'album anglophone "Here In The Heart" est distribué, avec quelques changements, aux États-Unis sous le titre "Woman to Man". Très prolifique, Daniel sort un autre disque intitulé simplement "Ici" en 1995. Des titres dont on se rappelle: "Où la route mène", "Nantucket", "Les bateaux pour naviguer"...

Lavoie fait ensuite paraître deux albums destinés aux enfants intitulés "Bébé Dragon" en plus de travailler en collaboration avec Louise Forestier, avec Claude Gauthier ou pour la réalisation d'un album-bénéfice de Noël en appui à une institution manitobaine. Le "Live au Divan vert" est une belle réussite qui offre une récapitulation de sa trajectoire.

Mais le coup de maître qui éclipse en quelque sorte son travail en solo pendant quelques années, demeure sa participation à "Notre-Dame de Paris" de Luc Plamondon et Richard Cocciante. Le personnage du curé Frollo, créé par Victor Hugo au XIXe siècle, revit en effet de 1998 à 2003 sous les traits de Lavoie, sur scène et sur disque compact.

Entre temps, il aura joué les aviateurs dans l'adaptation du Petit Prince de St-Ex. et se sera replongé dans le monde du cinéma, tant comme comédien qu'à titre de compositeur pour quelques films d'animation, dont une version en 3D de l'histoire de Pinocchio.

En 2004, son quinzième album "Comédies humaines", marque un retour sur disque avec un premier opus de chansons inédites en près de dix ans. Redevenu auteur-compositeur à plein temps, il ne se passe à peine que deux ans et des poussières avant que l'on retrouve les 13 remèdes anti-chagrins de "Docteur Tendresse".

En 2005, Daniel propose "Moi mon Félix", traces musicales de la personnification de Leclerc qui est offerte au public via une télésérie.

C'est dans le contexte de la sixième Semaine internationale de la chanson que plusieurs centaines de choristes de l'édition 2008 du Grand Choeur proposent Le choeur et Lavoie. L'événement sera gravé sur disque avec "Lavoie et le grand choeur" l'année suivante.

Jamais à court de projets, l'auteur propose en 2011, avec "J'écoute la radio", des relectures plus organiques de douze de ses chansons, quelques-unes avec des voix complices, estimant que les arrangements originaux sont un peu « datés ».

Peu de temps après, il s'implique dans un projet du compositeur Laurent Guardo où ce dernier allie les sonorités actuelles avec celles d'instruments aussi diversifiés que l'archiluth, la viole de gambe, les tablas ou la guitare dobro. Une musique aussi intrigante que le titre du projet: "La licorne captive", qui vient prendre l'air du XXIe siècle,au printemps 2014.

On peut visiter le site officiel de Daniel Lavoie.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica