Parcours

Notes biographiques
Aussi connus sous --  
Membres de la formation Jonathan Painchaud, Éloi Painchaud, Hugo Perreault, Michel Duguay, Éric Gosselin
Carrière professionnelle 1995-2002   

Actif depuis le milieu des années 90, Okoumé sent le vent virer en sa faveur lors de l'édition 1995 du concours ProScène, à Québec. Composé de cinq adeptes de folk-rock façon québécoise, parfois teinté de blues ou de country, Okoumé rappelle immanquablement les sonorités de l'époque des brasseries chantantes des années 70. Devrait-on plutôt dire les sonorités de l'est du Québec(?)... puisque deux de ses musiciens sont originaires de Paspébiac, en Gaspésie, et deux autres des Îles-de-la-Madeleine, ces coins de pays où la musique est toujours demeurée très vivace.

Suite à ce coup d'envoi et tout en continuant à se produire un peu partout, les cinq musiciens s'attaquent à la préparation d'un premier album qui voit le jour à l'été 1997, sur étiquette Musi-Art. La réponse du public est encourageante et, dans les mois qui suivent, ils sont invités à se produire au Festival d'Été de Québec et aux Francofolies de Montréal.

Dans les mois qui suivent la parution de "Okoumé", nom emprunté à un arbre qui pousse en Afrique et dont ils retiennent surtout l'exemple de l'enracinement, les pièces "Dis-moi pas ça" et "À l'enfant que j'aurai" se classent en bonne place dans les divers palmarès, amenant le disque à trouver plus de 20 000 preneurs en moins d'un an puis à frôler éventuellement les 150 000 exemplaires vendus. À l'automne, ils assurent la première partie de spectacles de Zachary Richard à deux reprises, au Spectrum de Montréal. Le printemps suivant, ils entreprennent une nouvelle tournée qu'ils baptisent « Où est-ce qu'on va prendre l'argent? », tournée qui est présentée à plus d'une centaine de reprises sur une période de deux ans et pour laquelle ils recevront un Billet d'or soulignant le 50 000e spectateur, en octobre 2000.

Au cours de cette odyssée, les membres du groupe trouvent le temps de composer une chanson pour le nouvel album de Patrick Norman et de préparer leur propre "Plan B" qui n'a rien d'une solution de second choix! La présentation de "Plan B" a la particularité de mettre à contribution les talents de bricoleur de chacun des 30 000 premiers fans: le DC arrive en effet en pièces détachées, le boîtier et le livret devant être assemblés à domicile. Mais c'est surtout la petite rondelle aux reflets métallique qui attire l'attention: les chansons d'Okoumé y reflètent encore davantage la diversité des racines musicale du groupe. Des pièces comme "De la terre à la lune" ou certains passages de "Un homme de mon temps" pourraient avoir été composés au lendemain d'une soirée d'intense audition de Pink Floyd tandis que "Expert canin" laisse découvrir quelque parenté avec les Beatles de l'époque de "Rain". Mais il ne faudrait pas oublier les titres plus près de la façon Okoumé telle qu'entendue sur le premier album, comme "Descendons tous à la rue" ou encore ce "Cheval de fer" qui raconte les émotions entourant les premiers flirts... à bicyclette!

Le groupe était constitué de:

  • Jonathan Painchaud: voix, guitare acoustique
  • Éloi Painchaud: choeur, harmonica, flûte
  • Hugo Perreault: choeur, guitare électrique, acoustique et classique, mandoline, lapsteel, dulcimer
  • Michel Duguay: choeur, guitare basse, percussions
  • Éric Gosselin: batterie, percussions

Le groupe a aussi compté dans ses rangs:

  • Frédéric Lebrasseur: percussionniste (1995)
  • Patrice Painchaud: violon, claviers (participation occasionnelle)

Pour consulter les textes de chansons de ce groupe.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica