Parcours

Notes biographiques
Nom véritable Stephen Faulkner 
Aussi connu sous Cassonade, Steve Faulkner  
Naissance 1954   
Carrière professionnelle Depuis 1972   

S'il est un artiste de la chanson auquel l'épithète d'indépendant colle parfaitement, c'est bien Stephen Faulkner. Bien que ses chansons connaissent régulièrement l'approbation du public, comme en fait foi son album "Capturé vivant" paru après plus d'un quart de siècle de pérégrinations sur les grands chemins, le troubadour vaguement country autant qu'adepte de swing et de chanson française demeure une énigme pour plusieurs.

Après s'être fait connaître sous le nom de Cassonade en compagnie de Plume Latraverse, au milieu des années 70, Stephen Faulkner publie un premier album sous ce nom d'emprunt en 1978. Deux de ses pièces "Si j'avais un char" et "Moi j'veux jouer au cowboy" le font connaître du public. Au début des années 1980, il publie un deuxième album sous son nom véritable. "À cheval donné on r'garde pas la bride" lui permet de renouer avec les ondes qui font connaître plus spécialement les pièces "Fermez les honky tonks", "Doris" et "J'suis fauché".

Diverses circonstances empêchent la publication de ses nouvelles compositions tout au long de la décennie suivante, malgré une réceptivité continue de la part de ses fans qui lui demeurent fidèles au gré de ses apparitions publiques. Stephen Faulkner participe notamment à l'expérience "Café Rimbaud" en 1987 et au film Au chic resto pop en 1989, tout en continuant d'écrire et de produire au Québec et en France.

Après une absence sur disque d'une dizaine d'années, un troisième album "Caboose" paraît en 1992, réunissant plusieurs de ses standards de scène. Ce premier DC est suivi, trois ans plus tard, d'une "Anthologie 1975-1992, Si j'avais un char" qui reprend l'intégrale des deux premiers albums, quelques 45 tours parus dans l'intervalle, des démos de chansons et quelques nouvelles pièces.

En 2000, il dévoile son attrait pour la chanson française sur "Tesson d'auréole" où le classique d'Aznavour "Je m'voyais déjà" côtoie ses nouvelles compositions souvent autobiographiques, sous le couvert de l'humour ("Les briquets", "La perle rare"). Suite à des imbroglios successifs de la part des maisons de production qui l'ont accueilli dans leurs rangs, les disques de Stephen se trouvent absents des tablettes des disquaires juste au moment où il se voit décerner le Félix de l'auteur-compositeur de l'année, à l'automne 2001. Devant la demande accrue et pour se laisser plus de latitude pour ses nouveaux projets, il décide de graver enfin un premier album live intitulé "Capturé vivant" où il livre une sélection de ses titres résumant sa contribution musicale, seul à la guitare lors d'une série de récitals au Cabaret Music-Hall, à Montréal.

L'accueil que lui réserve son public incite la maison La Tribu à relancer, sous format Digipak, trois de ses albums précédents au printemps 2003. Revenu à ses amours, le "Cowboy de ville" s'allie une bonne demi-douzaine de complices autour du multi-instrumentiste Éloi Painchaud et reprend la route de la scène et des studios. L'album "Train de vie", crédité à Stephen Faulkner et les Cheminots, marque un retour en force sur disque, à l'automne 2004.

Pour consulter les textes de chansons de Steven Faulkner et de Cassonade.

Link: cartier love bracelet replica| Giuseppe Zanotti replica| hermes bracelet replica|cheap prom dresses|cheap prom dresses|cartier love bracelet replcia|Christian Louboutin replica